Lettre pour Albert Dupontel

Lettre ouverte de eric D à Albert Dupontel
“On peut jamais rien dire”

mardi 7 novembre 2017,

On peut jamais rien dire.
On peut jamais dire à l’auteur du film qu’on vient de voir à quel point on est ému par ce qu’on vient de voir, on est seul à la sortie du film, seul dans le quotidien à se dépatouiller avec sa colère.
Je me vois mal t’aborder M. Dupontel pour faire un selfie, c’est pas le genre, ni même aller te parler pour te dire tout le bien que je pense de ton travail et te dire que ça fait partie de ma vie.
On peut jamais rien dire du malaise de l’époque, sauf à vitupérer avec ses proches et vivre dans l’illusion du bulletin de vote. On peut écrire que ce film est une réponse sur ce qu’on doit faire de sa colère et de quelle manière tu as su l’exprimer, donner une voix à ceux qu’on n’entend pas, qui ne sont d’aucune meute, d’aucune émeute. C’était bien et on se sent moins seul.

Auteur: eric D

Lettre pour Albert Dupontel. Lettre 21.

Aucun commentaire sur cette lettre à Albert Dupontel


HTML autorisé: <b> <i> <a> :-) ;-) :-( :-| :-o :-S 8-) :-x :-/ :-p XD :D



Célébrités > A > Albert Dupontel > Lettre 21 > écrire