Jacques Perrin

Lettre ouverte de Paul Jagla à Jacques Perrin
“Saisons”

samedi 6 mai 2017,

Bonjour Jacques Perrin,
Merci pour votre tallent de nous rappeler et nous montrer la beauté du monde vivant que nous détruisons sans cesse et sans recul.
A la fin du film Saisons vous dites en conclusion:" si nous sommes capable de construire des villes éternelles, nous devons être capable de sauver la part sauvage de notre monde. menacée attaquée de toutes part la nature n'a pas encore abdiquée, il n'est pas trop tard,"
Le pensez vous toujours?...

Merci pour la tendresse de votre regard , il est comme la nostalgie d'un rêve devenu cauchemar.

Votre film me rappelle une scene d'un film que vous devez connaître : Le soleil vert. J'en ai pleuré.

J'aurais aimé vous connaitre, mais je le fait de loin par vos oeuvres parlantes, dans ce vacarme d'enfer où l'homme lui même se reserve le même sort .
Aussi je réitère ma question: Pensez vous vraiment que l'être humain sauvera la nature du désastre dont il est la cause?
Demanderiez vous à l'incendiaire d'éteindre le feu qu'il a allumé et qui le cerne?

Veuillez accepter mon amitié et ma reconnaissance

Merci d'exister


Auteur: Paul Jagla

Lettre pour Jacques Perrin. Lettre 3.

Aucun commentaire sur cette lettre à Jacques Perrin


HTML autorisé: <b> <i> <a> :-) ;-) :-( :-| :-o :-S 8-) :-x :-/ :-p XD :D



Célébrités > J > Jacques Perrin > Lettre 3 > écrire