Lettre pour Christophe Barbier

Lettre ouverte de wagner edith à Christophe Barbier
“Votre avis discutable”

jeudi 14 janvier 2021,

Bonjour Christophe Barbier,

ce n'est pas la première fois que je ne suis pas d'accord avec vous avec tout mon respect.
je vous ai entendu ce matin sur radio classique parlant de la malédiction des jeunes d'aujourd'hui et de demain à cause de la politique d'aujourd'hui et à à cause aussi de nous.
je ne discute sûrement pas votre analyse.
par contre quand vous vous positionnez sur la plainte infinie concernant le sort "malheureux" des "jeunes" d'aujourd'hui et de demain.....
OK mais qu'avaient-ils comme gâteries les jeunes d'avant guerre (vous choisissez celle que vous voulez dans l'histoire il n'y a que l'embarras du choix.......) les jeunes, chair à canon de tous les temps (guerres napoléoniennes, 14/18, 40/44 et voire les massacres de toute l'histoire encore d'avant..) les jeunes d'avant et d'après tous les conflits (mondiaux ou européens ou français.....)
N'y aura-t-il le malheur que pour les jeunes d'aujourd'hui qu'il faut considérer et plaindre ? alors que toute la vie humaine dans son ensemble est médiocre, grossière et tragique avec des souffrances sans limite.....
S'il vous plaît au moins vous qui êtes intelligent, instruit avec une notoriété bien connue ne racontez pas toutes ces balivernes.
Vous avez raisons la période est critique mais ne plaignez pas plus les jeunes d'aujourd'hui que ceux d'hier comme mes parents qui ont vécu les guerres, les bombardements, la famine....la misère, l'immigration en france venus de Hongrie à l'époque ou après la guerre les immigrés se faisait traiter de "sales étrangers" jusqu'en 1970 et même après..... à l'époque où les immigrés devaient présenter à la France des garanties de survie (certificat travail, garant et prouver une bonne conduite avant d'être naturalisés) contrairement à aujourd'hui où non seulement on leur laisse la porte grande ouverte (par intérêt bien calculés bien sûr de tous les pays concernés et non par charité....) sans rien leur demander. On leur offre de quoi survivre un moment et des aides à l'infinie..... et je ne dis pas qu'ils ont un sort enviable non plus mais mes parents n'ont absolument rien reçu de la part de la France si ce n'est que la possibilité de travailler pour une reconstruction capitaliste plus flatteuse et plus avantageuse (du moins en apparnce) qu'en Hongrie à l'époque surtout ils avaient de quoi manger et malheureusement pour moi car ma mère m'a eu juste après leur installation grace à ça et au combien je regrette d'être là .....je ne lui dis pas merci au passage.
voilà mon point de vue qui vaut le vôtre monsieur Barbier qui êtes "vous" toujours entendu et écouté compte tenu de votre position.
je ne suis pas certes une : tralala yopla boum vous pourrez le constater plustôt une schopenhaueriste et proche de tous ceux qui ne se la raconte pas, qui voit le monde telle qu'il est et non comme ils voudraient qu'il soit et surtout ne suis pas une béni oui oui comme la multitude qui reprennent unanimement les discours entendus pourvu qu'ils soient joliment interprétés et plus ils contiennent de mensonges et de grimaces et mieux ça passe.....
bien à vous

Auteur: wagner edith

Lettre pour Christophe Barbier. Lettre 19.

Aucun commentaire sur cette lettre à Christophe Barbier


HTML autorisé: <b> <i> <a> :-) ;-) :-( :-| :-o :-S 8-) :-x :-/ :-p XD :D



Célébrités > C > Christophe Barbier > Lettre 19 > écrire