Denis Robert

Lettre ouverte de Alain Valtat à Denis Robert
“Étonnant silence”

jeudi 26 mars 2020,

Cher Monsieur Denis Robert,
Il y a quelques temps, j'ai décidé de faire un don mensuel pour soutenir le Media, surtout suite à l'écoute de vos éditos et vos prises de position... mais aujourd'hui, je m'interroge...
En premier lieu, comme je viens d'écouter votre bien pauvre et consternante chronique confinée, je suis surpris par votre prise de position quant au professeur Didier Raoult (il est mondialement reconnu comme le premier expert en matière de maladies transmissibles, l'un des cents mondiaux les plus importants) et il affole le personnel politique et les médias. Votre "habile" dénigrement (implicite) est de mauvais goût particulièrement en ce moment... et depuis quand parle t-on du look des gens (vous avez vu le votre) ? cela n'apporte rien à votre discours, ce n'est pas le "look" mais bien les compétences qu'il faut mettre en avant (sans doute Raoult est extravagant, contradictoire, il a pris des positions controversées, oui il prend la pose en blouse blanche personne n'est dupes, il a le sens du spectacle. ! mais c'est un grand chercheur unanimement reconnu !
On se fout de votre chien, de votre fils qui joue avec sa console, de la forêt et que vous dormiez bien ou mal ! Vous auriez pu avoir un mot pour tous ceux qui sont confinés dans 30 m2.
Vous connaissez aussi bien que moi les raisons du conflit entre Yves Levy (également mari de l'ancienne ministre de la Santé) et le professeur Raoult... et pourquoi Mme Buzyn est opposée au professeur Raoult. Il y a à l’heure actuelle un cassage de gueule en règle, des médiocres (politique et soignants) contre le professeur Raoult, alors que la priorité devrait être de travailler rapidement pour évaluer son protocole.
Vous auriez pu parler des tests, l’Allemagne en pratique 160 000 par semaine alors que nous n’en sommes à 5 000 par jour ! Vous auriez pu parler du neurologue Véran dont les dents raclent le parterre, qui, comme on le sait, a travaillé en tant que député à diminuer les moyens de l’hôpital et est aussi fossoyeur volontaire de la Sécurité sociale !
L'ennemi c'est l’artifice macronien et si Raoult a raison, alors on pourra demander des comptes à Macron et l’accuser de crimes contre le peuple français.
Vous donnez l'apparence d'avoir choisi le camp de l'immobilisme, de celle qui a déserté, menti, foulé toutes les règles... et j'en passe.
Navrant
Si j'ai bien compris, vous êtes aussi rédac Chef, alors pourquoi le Media ne parle jamais de Julian Assange, symbole de la liberté d'informer (un thème qui vous est cher), pourquoi ne parlez-vous pas de sont inique procès et de cette salope de procureure payée par l'empire et le système néolibéral ? Pourquoi ne parlez-vous pas de cette guerre et de ses crimes, pourquoi ne parlez-vous pas de Julian Assange qui reste en prison (Belmarsh, cette prison construite pour accueillir des détenus suspectés de terrorisme) !
Je trouve le Media fort silencieux et pourtant cela concerne le monde entier.
Bien à vous,
Valtat, socio depuis longtemps.

Auteur: Alain Valtat

Lettre pour Denis Robert. Lettre 7.

Aucun commentaire sur cette lettre à Denis Robert


HTML autorisé: <b> <i> <a> :-) ;-) :-( :-| :-o :-S 8-) :-x :-/ :-p XD :D



Célébrités > D > Denis Robert > Lettre 7 > écrire