Lettre pour Albert Dupontel

Lettre ouverte de Serpentine Teyssier à Albert Dupontel
“Un écorché à la halle St pierre ?”

lundi 7 décembre 2020,

Bonjour Albert Dupontel,

C'était en 2012, je crois ..à la Halle St Pierre !
On venait de terminer nos prises de vue pour un doc sur le travail de mon père, Fernand Teyssier.
C'était la première fois que je remettais sur des cimaises ses linogravures sombres et écorchées des années 60.
Lui, il s'en foutait, il avait tiré sa rêverance 25 ans plus tôt.
On s'étaient assis pour faire le point sur nos rushes.. Et vous avez débarqué, animé par une conversation téléphonique qui vous accaparait totalement.. Et en parallèle , vous vous êtes planté devant ses oeuvres, toujours au tèléphone et vous les avez regardé avec une attention tellement concentrée que ça nous a cloués !
J'aurai aimé me lever simplement, vous taper sur l'épaule et vous demander ce que vous y trouviez.
Votre observation était si peu anodine, si intense !
Mais, je crois que j'étais juste en état de sidération .. Pas non plus envie de couper ce fil !
Et puis, en trois secondes, vous aviez raccroché, et disparu par la grande porte vitrée !
Mon instinct animal m'avait plantée là, j'aurais été une proie, j'étais avalée à coup sûr.
Je m'aperçois aujourd'hui que cette drôle de scène ne m'a jamais vraiment quittée, elle subsiste, résiste au temps ...
J'aimerais tellement savoir ce qui vous a traversé ce jour-là devant ces figures écorchées si intimes.
Je continue à exposer de temps à autre ses oeuvres.
Si vous vous en souvenez.. Je suis preneuse !

Auteur: Serpentine Teyssier

Lettre pour Albert Dupontel. Lettre 125.

Aucun commentaire sur cette lettre à Albert Dupontel


HTML autorisé: <b> <i> <a> :-) ;-) :-( :-| :-o :-S 8-) :-x :-/ :-p XD :D



Célébrités > A > Albert Dupontel > Lettre 125 > écrire