Annie Ernaux

Lettre ouverte de Sophie à Annie Ernaux
“Passion simple”

vendredi 31 juillet 2020,

Bonjour Annie Ernaux,

Je vis votre livre, l histoire que vous avez eu avec A. Je suis aujourd'hui à votre place, j ai peur de la fin . Mais je sais que c est un privilège que de vivre une telle " passion ". 3 ans....de désir pour lui, rien d ' autre n a d 'importance. Je sais l attente, je sais le choix des vêtements, je sais l odeur sur les draps, je sais le verre dans lequel il a bu et que l on garde.....la jalousie, même des jolies filles des magazines. Je sais. Mais je sais aussi la douleur quand il ne donne pas signe de vie.
Aujourd'hui, j attends la fin parceque je sais qu'il y en aura une. Enfin, je la crains, je la redoute et comme vous, parfois je souhaite la provoquer pour que "l 'attente" cesse.
Je me sens sur une corde.
Redonner un sens à la vie , un peu d attrait... après la passion : est ce possible ? Sophie

Auteur: Sophie

Lettre pour Annie Ernaux. Lettre 52.

Un commentaire sur cette lettre à Annie Ernaux
  1. Mais oui Sophie votre vie aura un sens après cette passion . Vous serez alors à même de l'analyser dans le calme retrouvé et de vous dire que vous avez même eu beaucoup de chance de vivre si intensément. Le pire, à mon avis, est de ne rien vivre. Bon courage dans l'immédiat !

    Il y a 4 jours, par Christiane


HTML autorisé: <b> <i> <a> :-) ;-) :-( :-| :-o :-S 8-) :-x :-/ :-p XD :D



Célébrités > A > Annie Ernaux > Lettre 52 > écrire