Lettre pour Élise Lucet

Lettre ouverte de Marie D à Élise Lucet
“Des allocations pour les ambitieux ”

jeudi 25 novembre 2021,

Bonjour Élise Lucet,

Voici ma réponse à pole emploi après que l on m est dit une fois de plus "ah oué madame, vous n entrzz pas dans les cases" :

[ OUI j'ai quitté volontairement mon avant dernier poste DANS LE CADRE D'UNE RECONVERSION !
Je n'ai droit à aucune aide parce que j'ai eu le courage de changer de métier alors que d'autres touchent des allocations et ne recherchent pas de travail !
Pas le droit à une bourse du Crous pour mon master car j'ai plus de 35 ans
Pas le droit au RSA parce que je suis étudiante
Pas le droit à l'ARE entre 2 remplacements en école primaire (je vais travailler dès lundi pour 15 jours, soit dit en passant !)
Pas de financement pour ma reprise d'études
Pas d'aide aux transports pour mes stages en région parisienne,
On ne va pas non plus revenir sur les allocations chômage quand on ferme son entreprise...
MERCI LA FRANCE
Même en remboursant 8 € / mois ne soyez pas étonnés que les prélèvements ne passent pas : nous sommes le 25 je suis à découvert, je ne sais pas comment payer la nounou et les charges de logement et alimentaires pour mes enfants en décembre ! Et vous ?
PS je ne suis pas en train de vous agresser je suis juste ECOEUREE du système et en colère !
Si toutefois, j'ai possibilité de faire un recours, alors merci de reconsidérer mon dossier
UN courrier a été transmis à mme BORNE, ministre de l'emploi....
DERO Marie-Hélène]

Maman de 2 filles de 9 et 3ans j ai 39 ans
Mon mari est fonctionnaire et touche 2300 net mensuel.
Après 10 ans à la tête d une auto école et 1 burn out (nous avions 1 bon taux de réussite mais mon bureau s'endettait à cause, en partie de la privatisation du code de la route et l'ouverture d une autre auto école sur la même commune ...) je décide fin 2019 de mettre fin à l'entreprise et non pas à mes jours (rires)...aucune prestation chômage ne m'est versée...
À cette époque, précédent la crise du covid je prépare le concours de professeur des écoles mais je suis contrainte de trouver au pied levé du travail en tant que salariée.
Je finance en 2020 une licence pour ensuite cette année intégrer le master meef (à aucun moment je ne suis soutenue financièrement)
Trop vielle - formation non éligible - etc
En juin après l'échec au concours, je candidate pour être maître auxiliaire dans les écoles primaires privées sous contrat. S'en suit en septembre un entretien, favorable, avec poste à la clé dans les 5 jours !
On venait de m'offrir un temps plein dans l'enseignement!!
Sans réfléchir j'accepte et démissionne sans préavis de mon emploi de monitrice auto école pour lequel il n'y a plus de plaisir mais que de contraintes morales (pas suffisamment de tâches variées) et physiques(douleurs lombaires et cervicales à répétition).
Une fois ce premier remplacement, je m'inscris tout naturellement chez pôle emploi. Et là, désolation .... Bonjour le retour à la vie précaire ... C'est pourtant "temporaire" un peu comme les intermittents du spectacle ... sauf que là il n'y a pas de case "intermittent des écoles"
Je suis déçue de voir que j'ai longtemps cotisé pour les autres et non pour moi même !
La seule chose dont je suis sûre, c'est que j'ai fait le bon choix j'aimerais juste un coup de pouce

Auteur: Marie D

Lettre pour Élise Lucet. Lettre 4199.

Aucun commentaire sur cette lettre à Élise Lucet


HTML autorisé: <b> <i> <a> :-) ;-) :-( :-| :-o :-S 8-) :-x :-/ :-p XD :D



Célébrités > E > Élise Lucet > Lettre 4199 > écrire