Lettre pour Élise Lucet

Lettre ouverte de Priscilla Carrion à Élise Lucet
“Témoignage d'un cas dans l'impasse ”

vendredi 30 juillet 2021,

Bonjour Élise Lucet,

Voici des jours que je réfléchis à la façon dont je pourrais me sortir de cette impasse.


Je m'appelle Priscilla, j'ai 46 ans, je suis déléguée pharmaceutique, et j'ai décidé avant que l'on ne l'impose aux personnes jeunes et en bonne santé, de me faire vacciner car mon métier m'autorisais à bénéficier du vaccin.


Je suis donc allée de moi-même prendre rdv pour me faire vacciner, vaccination 1ère dose le 12 Avril dernier à la maison des associations d' Antibes.


Je me fais vacciner ce jour là vers 19h00.


Quelques heures plus tard,dans la nuit, mon bras est engourdi, RAS, tout est normal.


Le 13 avril au matin ,je me lève, un peu dans le cosmos mais RAS, tout est normal.


Je fais quelques abdos le matin comme d'habitude, sur le moment, RAS, tout est normal.....


C'est quelques minutes plus tard que je me sens essoufflée avec beaucoup de mal à avancer.


Pour moi, RAS ,tout est normal puisque je sais que la vaccination peut nous rendre un peu groggi dirons nous, je décide donc d'attendre.....


Les jours passent et je ne remonte pas la pente, fatiguée, essoufflée, je fais des cures de vitamine C, rien n'y fait, je sens mon coeur en souffrance.


Notez que je bats en temps normal à 50 BPM.(coeur de sportive).


L'heure de la 2ème injection arrive, je me présente devant le médecin (toujours à la chambre des associations) et je décide avec lui, de reporter la 2ème dose, puisque je suis de plus en plus essoufflée.


Je rentre chez moi, la nuit passe, pas d'amélioration, je décide de consulter mon médecin traitant, qui me demande à combien bat mon coeur habituellement ?

Je lui répond :50

Il me répond, il y a un problème vous descendez à 40 BPM.

Mes essoufflements depuis1 mois s'expliquent tout à coup.


Mon médecin me propose d'aller sur le champs voir un cardiologue en ville, sauf qu'a ce moment précis, je ne suis plus capable de bouger, j'ai peur que mon coeur lâche.


On décide donc que j'aille directement aux urgences....


Ma voisine m'y emmène, tous les examens sanguins et autres paramètres sont bons, sauf mon coeur, sans explications apparentes qui descend à 35 BPM, la machine sonne en dessous de 40, j'ai peur que mon coeur s'arrête....


La seule explication, c'est que cela à commencé après la 1ère injection, mais lorsque je parle de cette éventualité, je sens comme un voile blanc se poser sur mes mots....


Je sors des urgences en fin de journée car tous mes examens sont bons sauf mon cœur qui bat très lentement sans que personne ne puisse l'expliquer, à commencer par les médecins....


Dès le lendemain je suis reçue par le chef de service de la cardiologie de la clinique Arnaud Tzanck pour faire des examens complémentaires, test à l'effort et me poser un holter pendant les 8 jours qui suivent.


Parallèlement on me donne du Dilatrane qui a comme effets secondaires de faire tatycharder.


Le Dilatrane me soulage car je me sens moins partir mais va forcément biaiser les résultats du Holter puisque je suis sous traitement....



Le Holter démontre que mon cœur (sous Dilatrane) descend à 45BPM,et qu'il réagit aux stimulis, l'échographie montre que tt va bien aussi, donc aucune explication à ma bradycardie, puisque c'est bien de cela dont il s'agit, un trouble du rythme cardiaque, qui ne peut s'expliquer autrement que par le biais de ma 1ère injection du vaccin contre la covid.


À ce stade les semaines ont passé et personne ne veut reconnaître officiellement que le vaccin est responsable de mon état.


Je décide de ne pas faire la 2ème dose car c'est risqué au vu de ma réaction, que nous qualifieront "d'effets indésirables " mais qui ne m'engage aucunement à vouloir faire ni la 2ème dose ni un quelconque rappel à venir car je tiens à la vie et surtout avant ce vaccin, tout allait très bien pour moi.


Aujourd'hui, me voilà coincée, car pas de 2ème dose, pas de pass sanitaire, ma question est la suivante, que dois je faire?
Risqué que mon cœur perde encore 10 ou 15 points de BPM dans le seul but d'avoir un pass ou m'en tenir à ma ligne actuelle, c'est à dire conserver ma santé dorénavant ébranlée mais encore en vie ?


Je pose une question simple, je suis la seule à décider pour ma santé, laissez moi au moins le droit de continuer à circuler librement, car je crois avoir fait ma part du job, mon devoir de citoyenneté qui doit lui aussi avoir des limites me semble t'il ?

Auteur: Priscilla Carrion

Lettre pour Élise Lucet. Lettre 4093.

2 commentaires sur cette lettre à Élise Lucet
  1. Bonjour Priscilla,
    Je trouve votre lettre bien détaillée et nécessiterait bien d'autres témoignages...non pas pour tirer à boulet rouge, mais permettre d'avoir une transparence, une information, des statistiques...Je me retrouve à chercher tout ce qu'il faut pour avoir une vision juste, correcte de la situation.
    Malheureusement, je serai amalgamée "complotiste"...quand on cherche, on trouve, mais avec combien d'efforts.

    C'est pourquoi je cherchais un site pour connaître l'activité de Mme Lucet sur ce sujet "pass sanitaire" et sur celui de la transparence autour des vaccins (il faut l'avouer, du marché juteux autour des brevets)...

    Alors merci Priscilla de votre témoignage.

    Un bon courage à vous pour recouvrer une belle santé.

    Laetitia (Blois)

    Il y a 2 mois, par Lilibleue
  2. Bonjour,
    Quelques remarques sur votre histoire. ;-)

    Tout d'abord, moi l'infirmière qui m'a vacciné m'a bien dit "pas de sport pendant 48h".

    Pour une déléguée pharmaceutique (je ne sais pas vraiment de quoi il s'agit), vous apprendrez que la vitamine C ne donne pas la "pêche", mais au contraire elle aide à dormir.


    Enfin vous faites un lien vaccin - problème cardiaque qui n'est pas prouvé.
    Ce n'est pas parce que cela a été un élément médical juste avant ce problème qu'il en est responsable.
    Sur 3 milliards de personnes vaccinées, je pense que vous ne seriez pas la seule s'il y avait un lien.

    Pour le passe sanitaire, je n'en vois pas l'utilité pour moi qui ne vais jamais à des matchs de foot, concerts, centres commerciaux ou autres endroits où il sera demandé, mais bon... À vous de voir, mais à mon avis vos problèmes n'ont aucun lien avec le vaccin.
    D'autant plus que tous les composés d'un vaccin sont éliminés en moins d'une semaine et que votre soucis a duré bien plus longtemps.


    PS: Je crois avoir lu qu'il peut y avoir des exceptions au passe en cas d'allergie, donc peut-être vous aussi...

    Il y a 2 mois, par Didier


HTML autorisé: <b> <i> <a> :-) ;-) :-( :-| :-o :-S 8-) :-x :-/ :-p XD :D



Célébrités > E > Élise Lucet > Lettre 4093 > écrire