Nandita Das

Encore aucune lettre pour cette personne, vous pouvez être le premier à écrire une lettre ouverte en français à Nandita Das.





Vous serez informé par courriel des réponses à votre lettre. Les lettres comportant une adresse électronique invalide, trop de fautes d'orthographes, des diffamations ou des propos contraires à la loi, seront supprimées.

Nandita Das, 0 lettres ouvertes

Nandita Das au cinéma avec Ciné.Kiao Cinema Toute la fiche cinématographique de Nandita Das
DVD & BluRay de Nandita Das sur le comparateur Kiao

Provoked [Édition Collector] Provoked [Édition Collector] de Jag Mundhra,
3 à partir de
58,00€ sur Amazon

Provoked Provoked de Jag Mundhra,
PROVOKED à partir de
5,37€ sur Amazon

Fire Fire de Deepa Mehta, à partir de
11,12€ sur Amazon

PHOTO DE PRESSE CINÉMA : NANDITA DAS, ACTRICE FILM " EARTH " , 1998 - N41PHOTO DE PRESSE CINÉMA : NANDITA DAS, ACTRICE FILM " EARTH " , 1998 - N41 dans Autres
12,00€

Nandita Das "Bollywood" Autogramm signed 20x30 cm BildNandita Das "Bollywood" Autogramm signed 20x30 cm Bild dans Original, unzertifiziert
39,99€ + port 4,00€

Nandita Das Autogramm signed 20x30 cm BildNandita Das Autogramm signed 20x30 cm Bild dans Original, unzertifiziert
39,99€ + port 4,00€

À propos de Nandita Das
Nandita Das est une actrice et une réalisatrice indienne née le 7 novembre 1969 à Delhi en Inde. Elle accède à la notoriété avec Fire (1996) de Deepa Metha, film qui traite de l'homosexualité féminine et suscite de vives réactions en Inde. Elle poursuit sa carrière tournant aussi bien en anglais, hindi, bengali, tamoul, telougou, ourdou, marathi, oriya ou kannada. Ses convictions l'amènent à choisir fréquemment des films au sujet fort comme dans Earth (Deepa Metha, 1998) sur la sanglante partition de l'Inde, Bawandar (Jag Mundhra, 2000) relatant l'impossibile quête de justice d'une femme de basse caste victime d'un viol collectif, Kannathil Muthamittal (Mani Ratnam, 2002) sur fond de guerre civile au Sri Lanka ou encore Provoked (Jag Mundhra, 2007) où elle soutient une femme condamnée pour avoir tué son mari qui la maltraitait depuis des années. Ses interprétations lui permettent de recevoir des prix à plusieurs reprises. En 2008, Nandita Das se tourne vers la réalisation avec Firaaq dans lequel elle décrit les conséquences dramatiques des violences au Gujarat en 2002. Projeté dans de nombreux festivals internationaux, le film recueille plusieurs récompenses. Au Festival de Cannes, Nandita Das est membre du jury des longs métrages en 2005 et de celui de la Cinéfondation et des courts métrages en 2013. Elle est également membre du Jury au Festival international du film de Marrakech en 2009. En 2008, elle est faite Chevalier des Arts et des Lettres. Par ailleurs, de 2009 à 2012, elle est présidente de la Children’s Film Society, India, organisation fondée en 1955 et chargée de produire des films pour enfants. Nandita Das est la fille du peintre Jatin Das et de l'écrivaine Varsha Das. Elle fait ses études à New Delhi et est diplômée en géographie et en travail social. De 2002 à 2009, elle est mariée à Saumya Sen avec lequel elle fonde Leapfrog, agence qui réalise des films publicitaires socialement responsables. Après avoir divorcé, elle épouse l'industriel Subodh Maskara avec lequel elle a un fils, Vihaan, né en 2011. ↑ New Delhi Journal; A Lesbian Idyll, and the Movie Theaters Surrender, Barry Bearak sur Nytimes.com, 24 décembre 1998 ↑ Das capital, Harsh Kabra sur Thehindu.com, 24 octobre 2009 ↑ Changing the reel, Rana Siddiqui Zaman sur Thehindu.com, 16 juillet 2012
D'après Wikipédia. ► Nandita Das sur Kiao

Célébrités > N > Nandita Das