Alexandre Arcady

Lettre ouverte de Marc Sluse à Alexandre Arcady
“Les frites du naturiste”

samedi 20 janvier 2018,

Bonjour Alexandre Arcady,

Prison de Dinant ( Belgique ) . Après un repas douteux , Jean décide que se sera le dernier qu'il
prendra dans cet établissement . Deux années effectuées sur vingt ans à faire , laisse peu de
perspective pour la jeunesse . Pour les amitiés particulières dans ce lieu sordide , on repassera. .
Le lendemain , venu aux greffes du palais de justice pour y lire une nouvelle affaire , les coups
se perdent , jean saute par une fenêtre et oublie de dire au revoir à l'escorte .
" L'aventure " commence , ne cherchez pas à savoir comment ni pourquoi mais " Marcus "
est encore une fois dans le coup .D'abord je lui fourni des vrais papiers obtenus au hasard
d'une rencontre , ensuite nous quittons le pays au plus vite , car , les photos diffusées au journal
télévisé font froid dans le dos , même le boule-dogue du voisin est plus sympa !
Je vous passe les étapes qui nous mènent à sète , patrie de Brassens . Nous devons trouver un
logement et c'est là , qu' à quelques kilomètres du village , nous découvrons un centre naturiste .
Des gens se balades à poil , on se croirait dans une publicité pour " Téfal " .
Mon attention est alors attirée par un naturiste fermant sa caravane à clé . De loin , je le suis
du regard , il se dirige vers une friture bondée , à voir son ventre , je suis sûr qu'il aime les boulets .
La chance est avec nous , nous ne serons pas SDF . " J'en connais un qui va mal digérer ses
boulets-frites .
Après quelques jours , la fraîche ( argent) commence à manquer . Je trouve quelqu'un qui , en
Belgique est preneur pour la caravane . Sortant de l'autoroute , à Boire ,pour " livrer " ,
je trouve malin de me garer sous un pont .
Erreur fatale , les pandores sont là pour nous accueillir car,en contrôlant ma plaque , un
signalement était rédigé à mon encontre pour effectuer une peine de trois mois de prison .
Jean , qui lui n'est pas attaché , se dit prêt à mettre de l'ambiance dans ce commissariat de
pacotille pour me libérer .Je le calme en lui disant que je n'en ai que pour quelques mois ,
que l'on se reverra . Je signale ensuite au commissaire que Jean doit reprendre son fils à la
sortie de l'école , à quatre heure .Il me répond " ce n'est pas lui qui nous intéresse , c'est vous .
Lui peut repartir avec votre véhicule " . Le bluff a marché , il est tombé dans le panneau .
Quelques semaines plus tard , j'ai droit à une visite à la prison , une visite dont je me
serais bien passée ; le commissaire de Bassenge ( il n'y a pas de commissariat à Boire )
. Jean s'est fat fait épingler à Paris . L'heure des comptes avait sonnée .

A+ Marcus

Auteur: Marc Sluse

Alexandre Arcady, 26 lettres ouvertes, 77 visites

Aucun commentaire sur cette lettre à Alexandre Arcady


HTML autorisé: <b> <i> <a> :-) ;-) :-( :-| :-o :-S 8-) :-x :-/ :-p XD :D



Célébrités > A > Alexandre Arcady > Lettre 24 > écrire