Annie Ernaux

Lettre ouverte de Véronique D à Annie Ernaux
“Les Années”

samedi 10 novembre 2018,

Bonjour Annie Ernaux,

Comment prendre la parole après avoir refermé la dernière page de cette compilation des années que nous avons traversées de façon si intense en s’imprégnant des mots d'une autre, d'une grande, VOUS, Madame !
Merci d'avoir écris sous cette forme-là le temps qui a passé, le temps qui passe et celui qui passera quand nous serons parties. Mon rêve était d'écrire une histoire de ma vie pour laisser une trace à mes descendants. Après vous avoir lu, j'hésite !
Ou alors je devrais y mettre de moi avec pudeur et parcimonie, comme vous l'avez fait. Ma première pensée pour transmettre le souvenir de ces années a été d'offrir votre livre à mes filles. Mais ce n'est pas suffisant !
Des événements surprenants marquent les mémoires différemment pour chacun de nous. Mais, si les surprises paraissent individuelles, elles touchent la communauté et parfois croisent l'Histoire : En visitant le musée de Waterloo au pied du lion, j'ai découvert que le dernier hussard de Napoléon (DCD en 1890) avait été contemporain de mon grand-père (né en 1889). Ce jour-là, mon espace temps s'est transformé. Cet événement m'a "rapprochée" de vous.
Merci Madame.

Auteur: Véronique D

Annie Ernaux, 5 lettres ouvertes, 6 visites

Aucun commentaire sur cette lettre à Annie Ernaux


HTML autorisé: <b> <i> <a> :-) ;-) :-( :-| :-o :-S 8-) :-x :-/ :-p XD :D



Célébrités > A > Annie Ernaux > Lettre 5 > écrire