Francis Huster

Lettre ouverte de Frédéric Alargent à Francis Huster
“Honorer par le don. ”

mardi 18 juin 2019,

Bonjour Francis Huster,

HONORER PAR LE DON POUR UNE SOCIÉTÉ PLUS JUSTE.

LORS DE FUNÉRAILLES SI VOUS SOUHAITEZ TEMOIGNER VOTRE ATTACHEMENT AUX PROCHES, LE SEUL MOYEN ACTUELLEMENT EST D'ENVOYER DES FLEURS.
MA VOLONTÉ PROPOSE UNE RÉVOLUTION DANS LES MENTALITÉS. C'EST NOUVEAU, C'EST UTILE.

« Honorer par le don » : en France, on peut aujourd'hui honorer le départ d'un défunt autrement.

Ma Volonté, toute nouvelle entreprise niçoise, veut faire évoluer les mentalités lors de funérailles ou de commémorations. Elle propose une manière vertueuse de rendre hommage aux disparus : faire un don à une association choisie par le donateur, telle qu’une grande œuvre caritative française, ou une association de proximité à laquelle pouvait être attaché le défunt.
A l'étranger, le principe est déjà ancré dans les mœurs et chacun, dans ses dernières volontés, peut anticiper et inviter ses proches à financer une œuvre plutôt d’à acheter fleurs ou couronnes. 
La nouveauté proposée par Ma Volonté : la promesse de don effectuée via le site internet de la société (mavolonte.org) s'accompagne d'une plaque commémorative écologique, fabriquée en France qui sera bientôt assemblée en esat par des personnes en situation de handicap elle est personnalisable la livraison sur le lieu de la cérémonie est possible dès le lendemain. Les proches sont quant à eux informés de la démarche par l'envoi d'une lettre explicative.

Point important sur lequel insiste la société : les fonds destinés aux associations leurs sont envoyés directement, sans passer par l’entreprise. Une transparence qui permettra également au donateur de bénéficier de l’avantage fiscal prévu à l’article 200 du Code général des impôts (par exemple : un don de 100 euros permet une réduction d’impôts pouvant aller jusqu’à 66 euros, voire 75 euros dans certains cas – le don ne « coûte » alors qu’un tiers à un quart de son montant, en sus du prix de la plaque).

« Faire bouger les choses dans le bon sens »

Frédéric Alargent, président fondateur de la société, explique son idée par son vécu :

« Lors des funérailles de ma mère, comme à d'autres enterrements, j'ai constaté que les proches n'avaient aucune alternative aux traditionnelles fleurs pour manifester leur présence et leur attachement. Les fleurs garderont toujours leur place dans notre culture, mais combien de fois n'ai-je pas pensé et entendu : « Si seulement cet argent avait pu être donné à une association ! »  Il m'a semblé qu'il était temps de faire bouger les choses dans le bon sens ».

Pour les commémorations aussi

La société n’a pas oublié les commémorations d’événements, d’ampleur nationale comme dans le cercle privé.

« En ces occasions, poursuit Frédéric Alargent, beaucoup de gens désirent montrer leur empathie, souvent par des fleurs, des bougies ou divers objets déposés sur les lieux. Là encore, nous croyons que le don et la plaque disposée sur place sont une alternative permettant de manifester visiblement son soutien, tout en faisant utilement avancer les choses ».

Un événement douloureux peut donc être désormais source d'espoir et servir une cause dans laquelle la mémoire de nos proches perdure pour le bien commun.

FRÉDÉRIC ALARGENT.

Site internet : https://www.mavolonte.org

Vidéo : https://www.youtube.com/watch?v=ibTWx4Egq0I

Facebook : https://www.facebook.com/mavolonte.org

Twitter : https://twitter.com/ma_volonte

LinkedIn : linkedin.com/company/mavolonte

Auteur: Frédéric Alargent

Francis Huster, 1 lettres ouvertes, 27 visites

Aucun commentaire sur cette lettre à Francis Huster


HTML autorisé: <b> <i> <a> :-) ;-) :-( :-| :-o :-S 8-) :-x :-/ :-p XD :D



Célébrités > F > Francis Huster > Lettre 1 > écrire