Muriel Robin

Lettre ouverte de TARIEL Chantal à Muriel Robin
“Les nantis de Mme ROBIN”

vendredi 7 décembre 2018,

Bonjour Muriel Robin,
J'aimerais avoir des précisions sur vos propos suivants : "il faut prendre aux nantis" (votre soutien aux gilets jaunes). Pouvez-vous me dire ce qu'est un nanti ? Je suppose que vous en faites partie.
Il faut savoir que certains "nantis" ont travaillé 60 à 70 heures/semaine pour s'en sortir et c'est notre cas. Issus de familles de 8 et 10 enfants pour mon mari et moi, ce n'était pas l'opulence, loin s'en faut. Pour nous en sortir, nous avons créé une petite entreprise en 1988 (3 salariés) et l'avons revendu en 2010 (40 salariés). En 1988, nous n'avions pas un centime et avons eu la chance de trouver une banque pour nous aider (nous y sommes restés fidèles). Après la vente, nous avons payé l'ISF, CET IMPOT INJUSTE !
Nous n'avons pas compté sur l'état comme beaucoup de français le font pour vivre. Nous nous sommes retroussé les manches et n'avons pas compté nos heures, parfois au détriment de notre vie familiale.
Alors, STOP à la guerre aux riches !
Nous n'avions aucun diplôme, niveau BAC pour mon mari et niveau BEP pour moi. Mais nous nous sommes battus chaque jour pendant 23 années. La preuve qu'on peut s'en sortir AVEC DU COURAGE !
C'est ce qui manque à beaucoup de nos concitoyens. Ah oui : les 35 heures, on voit le résultat ! Les gens survivent !
Salutations distinguées

Auteur: TARIEL Chantal

Muriel Robin, 9 lettres ouvertes, 9 visites

Aucun commentaire sur cette lettre à Muriel Robin


HTML autorisé: <b> <i> <a> :-) ;-) :-( :-| :-o :-S 8-) :-x :-/ :-p XD :D



Célébrités > M > Muriel Robin > Lettre 6 > écrire