Stéphane Bern

Lettre ouverte de Michel LE GALL à Stéphane Bern
“POUR votre EMISSION spéciale NOTRE-DAME de PARIS”

vendredi 19 avril 2019,

Bonjour Stéphane Bern,

Comme beaucoup, mon épouse et moi avons été bouleversés lundi soir par cette Cathédrale NOTRE DAME de PARIS en flammes, nous n'avons pu la quitter des yeux et l'avons "veillée" très tard, pour nous assurer que le pire, l'effondrement de l'un ou l'autre de ses "membres" encore debout tenait toujours bon, grâce à la ténacité et au courage de ses "HOMMES du FEU" qui l'ont sauvée grâce à leur COURAGE - au PERIL de leur VIE, à leur TENACITE, agissant sans relâche mais avec BEAUCOUP de TENDRESSE et de DELICATESSE pour ne pas la meurtrir plus que les flammes.
MERCI, GRAND MERCI à EUX, et BRAVO.
C'est MALHEUREUSEMENT, le deuxième traumatisme de ma vie qui commence à être longue ( 77 ans ), car, à 31 ans en 1972, Nantais à l'époque, j'ai assisté impuissant à la CATHEDRALE de NANTES en FEU elle aussi à l'occasion de TRAVAUX sur la COUVERTURE.
Ces chefs d'oeuvres admirables qui ont parfois pu passer des SIECLES sont d'une FRAGILITE INOUÏE, et peuvent être anéantis en quelques HEURES.
MAIS ils peuvent aussi se dégrader lentement, très lentement, au point que PERSONNE ne s'OCCUPE de les PRESERVER,
MERCI de votre ACTION pour qu'il n'en soit PAS AINSI,
MAIS les MOYENS qu'on vous "accorde",( pour le coup VOUS seriez en droit, VOUS, de dire "des MIETTES", qui plus est: "VARIABLES D'AJUSTEMENT"), ne sont pas à la mesure de ce que notre GENERATION DEVRAIT FAIRE !
Je me permets de VOUS SUGGERER, de profiter de ce triste "évènement", et de votre émission, pour proposer à TOUS les DONATEURS, de POUVOIR AFFECTER leur DON à un élément de PATRIMOINE nommément DESIGNE qui leur est CHER !
Obtenez de l'ETAT que les MÊMES AVANTAGES FISCAUX leur soient accordés.
VOUS obtiendriez ainsi un RECENCEMENT chiffré de l'ATTACHEMENT que les FRANCAIS de toutes Commune, Communauté de Communes, Région, Province, … portent à "leur PATRIMOINE", (et de + VOUS VOUS CONSTITURIEZ AINSI une "CAGNOTTE" dédiée pour AGIR avant qu'il ne soit TROP TARD).
NOTRE DAME de PARIS recevra des DONS du MONDE entier !

J'EXPOSE ICI, ce qui ME TIENT à COEUR, à titre d'EXEMPLE, espérant provoquer chez ceux qui auront la patience de me lire, leur PROPRE REFLEXION PERSONNELLE, et l'ENVIE de S'EXPRIMER, de s'ENGAGER, et de FORCER, voire VIOLER les RESIGNES, les INDIFFERENTS ! : AVANT, pas APRES les sinistres !

L'ABBAYE de QUIMPERLE datant du 11è siècle, qui a été bâtie à la confluence de l'ELLE et de l'ISOLE, le long de la route Quimper - Vannes, face à celle du FAOUËT, (avec une ABBATIALE - Ste CROIX devenue église paroissiale, de ce fait toujours accessible au public) est propriété du Département du FINISTERE, cette ABBAYE occupée successivement, puis abandonnée par la Mairie, l'école Ste Croix, le Presbytère, la Sous-Préfecture, et pour finir le Tribunal d'Instance.
La GENDARMERIE seule "colocataire" restant, a occupé tour à tour tous les locaux libérés 1 à 1: Nos Gendarmes et leurs familles travaillent et vivent au 21ème s. dans des locaux du 11è ! SACHEZ LE. J'en suis scandalisé : c'EST UN BIEN PIETRE HOMMAGE !
Qui plus est : cela lui a valu de devenir un "TERRAIN MILITARE - DEFENSE d'ENTRER" totalement soustraite au public : plus aucun concert dans la COUR du CLOÎTRE, qui ne sert plus que comme décor pour photographer les gendarmes nouveaux venus !
Je m'en suis ouvert à différents responsables de la Communauté de Communes = adressez vous au MAIRE de Quimperlé, il est 1er Adjoint du Conseil Général ! il pourra vous entendre.
J'ai donc rencontré Mr QUERNEZ qui m'a répondu que l'OCCUPATION par les GENDARMES rapporte un LOYER au Département, qui n'EST PAS PRESSE DE S'EN PASSER, et d'avoir à investir dans sa restauration QUI NE PRESENTE AUCUN INTERET !

J'attire votre attention sur l'état d'ENTRETIEN de cet élément PATRIMOINE HISTORIQUE MAJEUR de notre VILLE qui mériterait d'être CLASSEE "VILLE d'ART et d'HISTOIRE" (mais si elle disposait d'un MUSEE dans son ABBAYE (qui lui a donné vie), en lieu et place de GENDARMES (qu'on humilie ainsi chaque jour)- à mon humble AVIS).
J'ajouterai pour finir que la CHARPENTE du 11è siècle est à l' "ABRI de TOUT RISQUE" puisqu'elle est "PARFAITEMENT PROTEGEE" par l'ANCIEN APPARTEMENT du SOUS PREFET - TOUJOURS OCCUPE: chacun sait qu'un "appartement" est GARANT de TOUT RISQUE d'INCENDIE !

SOLLICITEZ des DONS AFFECTES ! TOUS les FRANCAIS émus par ce qui vient d'arriver à NOTRE DAME de PARIS, pourraient prendre conscience de ce qu'ils ont A LEUR PORTE, un patrimoine dont ILS SONT RESPONSABLES par respect pour ceux qui les ont CONSTRUITS, et dont ils ont à rendre compte pour les TRANSMETTRE VIVANTS et en ETAT pour les GENERATIONS FUTURES.

En AYANT DONNE pour LEUR PATRIMOINE, ils prendront CONSCIENCE de LEUR RESPONSABILITE et de leur ATTACHEMENT.

CHACUN se sentira CONCERNE et OBLIGE : Vous disposerez ainsi d'autant de "CAGNOTTES" qui, même si elles ne suffiront pas, obligeront qu'on Vous donne autre chose que des "miettes", et Vous obligeront VOUS MÊMES par les DONS DEDIES que VOUS NE MANQUEREZ pas de recevoir ainsi, Y COMPRIS de "Grandes Fortunes".

Concernant l'exemple développé ci-dessus, je pense au groupe de VINCENT BOLLORE dont l'entreprise est née à SCAËR qui appartient à la Communauté de Communes dont QUIMPERLE est la Ville Centre.

QUIMPERLE, comme bien d'autres villes, se VIDE de SES COMMERCES: elle ne renaîtra que par le TOURISME :
or, actuellement:
1°) 1/6 de la surface de sa "BASSE-VILLE" est monopolisée par les parkings de la gendarmerie (pour 2/3) et de "La POSTE" (pour1/3), pour satisfaire aux besoins d'un "Centre de Tri" (qui a été déplacé hors le Centre-ville)
2°) La POSTE construite en 1960, aux lieux et places des "communs" de l'Abbaye démolis pour abriter une agence postale et un Centre de Tri qui nous valent un bâtiment de 2 étages largement surdimensionné pour une agence postale qui, seule, reste, d'une architecture des années 60 qui touche l'Abbaye du 11ème siècle : une démolition s'impose !
3°) Aucune Signalétique n'est dédiée aux touristes: ni Basse Ville HISTORIQUE, ni Haute Ville HISTORIQUE, tout est fait pour les envoyer dans les villes à l'entour.
4°) Le TERRAIN MILITAIRE interdit toute vue sur la façade intéressante de l'ABBAYE, toute mise en valeur de la rive de l'ELLE, tout plan de circulation et de stationnement pour accueillir les TOURISTES.

En BASSE VILLE (accès 1er naturel), une ABBAYE ACCESSIBLE, accueillant l'OFFICE de TOURISME, actuellement caché et "protégé" par un stationnement limité à 15 minutes (face à la gendarmerie), surtout, un MUSEE sur 2 niveaux, une COUR de CLOÎTRE, (communicant avec l'ABBATIALE Ste CROIX), permettant, via les HALLES SUPPERBEMENT RESTAUREES, (mais aujourd'hui désertées), d'accéder à une rue SAVARY, réaccueillant des commerces, non plus de proximité mais d'ART, des ATELIERS d'ARTISTES, pour déambuler, et, chemin faisant,
rejoindre la HAUTE VILLE HISTORIQUE (actuellement introuvable pour qui ne connait pas: ce n'est pas grave, il se retrouvera à Pont Aven) sa BASILIQUE St MICHEL, sa CHAPELLE des URSULINES, son EGLISE St EUTROPE.

Je Vous remercie de votre patience et attention, et compte sur Vous pour REPRENDRE cette IDEE dès DEMAIN SOIR .

MERCI d'AVANCE.

Auteur: Michel LE GALL

Stéphane Bern, 110 lettres ouvertes, 21 visites

Aucun commentaire sur cette lettre à Stéphane Bern


HTML autorisé: <b> <i> <a> :-) ;-) :-( :-| :-o :-S 8-) :-x :-/ :-p XD :D



Célébrités > S > Stéphane Bern > Lettre 101 > écrire