Philippe Torreton

Lettre ouverte de Jn durand à Philippe Torreton
“Diatribe nouvel ob's”

dimanche 24 septembre 2017,

Bonjour Philippe Torreton,



À propos de la diatribe anti Mélanchon de Torreton dans Le Nouvel Obs


Décidément ces acteurs et actrices qui ,par leur notoriété artistique ,se placent "en juges des politiques alors qu'eux mêmes ont toujours évité de mettre les mains dans le cambouis ,m'agacent au plus haut point.
Fallait y aller Mr Torreton au combat, mouiller sa chemise, construire proposer inventer à moins que dans le fond ce ralliement Macronien ,sous prétexte de democratie vous arrange.
Déni de réalité dites vous????mais de quelle réalité parlez vous? Celle proposée par les nouvelles règles du travail qui aboutiront sans nul doute à fragiliser encore plus les travailleurs en les soumettant aux ordres et choix des patrons sans Défense possible? ??
Cette réalité dont les médias ,jusque là bien silencieux ,nous parlent en ce moment sur la misère en allemagne les petits boulots les emplois precaires les 50% de travailleurs pauvres?
Ce n'est surement pas de cette réalité dont vous parlez.
Quant à nous C'est bien de cette réalité la dont nous parlons. Il faudrait donc que le peuple se laisse faire ,accepte cette dégradation des lois sociales dont la droite n'a eu de cesse de les rogner consciencieusement depuis plus de trente ans et dont Macron est le fossoyeur final. Non Monsieur Torreton vous vous trompez il s'agit bien d'un coup d'état social et le mot est bien choisi. Les coups d'état sont à plusieurs facettes et celui qu'intente Macron et ses riches protecteurs envers le peuple est plus subtil. La violence n'est pas celle des armes, laquelle ne tarderait surement pas si les gens décidaient de ne pas se laisser faire, c'est la violence des riches des nantis de ceux qui pensent que le peuple n'est pas encore suffisamment asservi, violence sournoise avec des sourires carnassiers et méprisant aux coins des lèvres. Violence pour une société torturée que nous propose la droite macronienne et le peuple est légitime à s'y opposer par les seuls moyens qui sont encore entre ses mains : la rue. Un petit coup de Maduro en passant comme le coup de pied de l'âne bien entendu vous êtes bien dans le moule. Vous demandez au gens de se soumettre, ben voyons, moment ultime des dictatures ou le peuple devrait se faire complice de ses bourreaux . La réalité sous Petain était que la France avait perdu la guerre et ces terroristes qui résistaient n'avaient sans doute pas le sens des réalités. Votre article est une diatribe rien d'autre. Retournez à votre confort vous êtes bien meilleur acteur qu'analyste politique.
La phrase " on ne construit pas l'avenir sur un déni de réalité" sort tout droit des économistes de droite libéraux qui traitent d'utopistes ceux qui veulent un monde meilleur et plus solidaire. C'est une phrase toute faite bien pratique dont ils usent et abusent pour repousser très loin les aspirations légitimes des peuples. Elle bafoue l'intelligence qui est création renouveau invention rêve nécessaires. Elle dit aux faibles aux souffrants aux exploites aux humilies : " voilà votre réalité acceptez la au lieu de la refuser".

Auteur: Jn durand

Philippe Torreton, 61 lettres ouvertes, 31 visites

Aucun commentaire sur cette lettre à Philippe Torreton


HTML autorisé: <b> <i> <a> :-) ;-) :-( :-| :-o :-S 8-) :-x :-/ :-p XD :D



Célébrités > P > Philippe Torreton > Lettre 57 > écrire