Fellag

Lettre ouverte de DESGUIS Bernard à Fellag
“Jeune pianiste kabyle Yannic Seddiki”

mardi 12 septembre 2017,

Bonjour Fellag,
je vous donne les coordonnées d'un jeune pianiste de jazz de talent d'origine kabyle, Yannic SEDDIKI qui retiendra votre attention et qui mérite le soutien et l'aide que vous pourrez lui apporter.
Les coordonnées de Yannic SEDDIKI sont :

#### : #################

Portable : ##########

Par avance pour lui, merci de ce que vous pourrez faire.

Je tiens à porter à votre connaissance un jeune pianiste de jazz de talent de formation classique, d'origine kabyle qui pourrait intégrer une de vos prochaines programmations.
Ce jeune pianiste qui a 3 médailles d'or et qui a été le coup de cœur du festival de jazz de Toulon mérite votre attention et la retiendra.
Nous sommes tombés sous le charme comme tout le public qui l'a ovationné de très très longues minutes.
Ce sont des jeunes musiciens talentueux qui méritent aide et soutien.

Aussi, veuillez trouver un dossier le concernant :
Dimanche 23/07/2017, nous avons été au concert de clôture de Jazz à Toulon avec le coup de cœur des organisateurs :
Yannic SEDDIKI Trio avec Yoann BELLEFONT à la contrebasse et Dimitri DELPORTE à la batterie.

Ce sont 3 jeunes musiciens pleins de talent et leur concert à emballer et même enflammer le public très très nombreux et même très nombreux debout. Ils débutent. Ils viennent d'auto-produire leur premier CD OPUS 1. Ils sont originaires du Nord et ont remporté de nombreuses distinctions en particulier le pianiste (3 médailles d'or dont de piano en 2008).

Mais ils ne sont pas assez connu même s'ils ont joué fin mars 2017 au SUNSET SUNSIDE. Ils méritent votre attention et soupçonnant votre curiosité, vous ne devriez pas être insensible à leur univers.

En 2016, Yannic Seddiki sort, en formule trio, Opus 1. Comme dans la mémoire du musicien lillois, peu importe les circonstances et les partitions, l'essentiel est la sensation, l'intuition qui rejaillit sur les limbes de nos souvenirs. Méfiez-vous des publicités mensongères, Opus 1 n'est pas « juste » un premier disque
En plus de leur talent, ils sont très sympathiques, simples et complices sur scène.

Ils tournent peu.

Merci de les écouter et de voir ce que vous pouvez faire pour les aider à se faire connaître. Vous devriez a minima être séduit.

Bonne lecture et bonne écoute

Cordialement et merci par avance pour ce que vous pourrez faire.


Interview :
https://www.youtube.com/watch?v=5Jie3TeQurw

Extraits de leur CD sur leur site :
Haac
Hémispère
Flash memory
http://yannicseddiki.com/#music

extraits youtube de quelques unes de ses compositions :
vertiges
https://www.youtube.com/watch?v=jdIfYzVNOCg
flash memory
https://www.youtube.com/watch?v=WM_Sj4wIPqM
waterfall mosaic
https://www.youtube.com/watch?v=udHKOdIpJOA

Standard :
Caravan
https://www.youtube.com/watch?v=c-WlinVL5DY

Extrait de Télérama :
Avec Yannic Seddiki, il faut aimer les escales de dernière minute et les débarquements improvisés. Parfois, les terres sont arides et désertes, parfois tribales et dansantes. Qu’il voyage dans l’hémisphère Dhafer Youssef ou sous les latitudes d’Avishai Cohen, Yannic Seddiki aborde toujours le jazz et la musique comme un jeu d’enfants : libre, collectif et sacré à la fois

Un des morceaux du premier disque de Yannic Seddiki s’appelle Flash Memory.
Pourquoi ne pas commencer sa bio par un flash-back, le jour où Yannic tombe, littéralement, sur Colors d’Avishai Cohen ? « J’étais musicien classique et ça m’a touché. Je me suis demandé : c’est quoi ce monde ? »

Qu'auraient effectivement pensé ses profs de ce coup de cœur ? Qu'en aurait dit Philippe Keler, lui qui a appris à Yannic « l'art de l'interprétation ». Et comment auraient réagi Frédéric Vaysse-Knitter et Olivier Penven, relais respectifs de « la propreté du geste » et de « la chasse aux fioritures » ? Quant aux maîtres des maîtres, Beethoven, Chopin, Ravel dont Yannic a usé les partitions jusqu'à obtenir la médaille d'or de piano en 2008, difficile de leur poser la question, ils sont tous morts. Les éléments de réponse au choc culturel et esthétique de Yannic Seddiki se trouvent sûrement quelque part le long de ses racines Méditerranéennes.

Pour comprendre comment Yannic résout l'équation « classicisme + modernisme », l'entendre ne suffit pas. Il faut le voir affronter ce match amical entre jazz, hip-hop et pop. Il faut se prendre agréablement les pieds dans ses cassures de rythme et se laisser embarquer vers des îles et des terres « Plus j'avance, plus je réalise que le jazz est une expérience qui se vit en live plus qu'elle ne s'étudie ».

En 2014, Yannic fréquente l'école buissonnière du Jazz. Eclairé par les musiciens Jean Marc Caron et Patrick Mullié lors de boeufs tardis, le musicien ravive sa flamme pour Bill Evans, Monk et Herbie Hancock. « J'ai enfin compris les grands noms auxquels je n'avais pas prêté attention avant. » Après l'accident Cohen, le carambolage esthétique continue de plus belle. Citons Tigran Hamasyan et son élégant trait-d'union entre musique traditionnelle, Jazz et classique. Comment faire l'impasse sur Dhafer Youssef, chanteur dont la spiritualité et les atmosphères inspirent souvent à Yannic les siennes? Enfin, et au début de tout, Yaron Herman. Yannic suit d'abord l'une de ses master-class avant d'assurer sa première partie en mars 2016. La première boucle est bouclée. « Le jazz appartient à tout le monde donc à personne », ajoute le pianiste lillois en soif de métissage.

En 2016, Yannic Seddiki sort, en formule trio, Opus 1. Comme dans la mémoire du musicien lillois, peu importe les circonstances et les partitions, l'essentiel est la sensation, l'intuition qui rejaillit sur les limbes de nos souvenirs. Méfiez-vous des publicités mensongères, Opus 1 n'est pas « juste » un premier disque.
Jazz agenda de fin 03/2017 France Musique recommandé par Alex DUTILH

Auteur: DESGUIS Bernard

Fellag, 4 lettres ouvertes, 7 visites

Aucun commentaire sur cette lettre à Fellag


HTML autorisé: <b> <i> <a> :-) ;-) :-( :-| :-o :-S 8-) :-x :-/ :-p XD :D



Célébrités > F > Fellag > Lettre 4 > écrire