Élise Lucet

Lettre ouverte de caroline LAGACHE à Élise Lucet
“Harcelement au travail ou souffrance au travail”

lundi 8 février 2016,

Bonjour Élise Lucet,

Bonsoir Madame LUCET,

Vous êtes mon dernier recours ! J'ai subi pendant plus d'un an les brimades d'un petit chef ayant soif de pouvoir et profitant de son statut pour écrases ses agents ! et toute ceci sans impunité, soutenue par une hiérarchie pesante et inhumaine ! Mon problème doit vous paraître anodin, c'est certain avec tout ce qui se passe autour de nous, je ne suis pas en droit de réclamer quoique que ce soit, moi la petite caroline agent catégorie c ! je suis fonctionnaire (système très particulier dominé par un maire qui a le droit de vie ou de mort sur ses agents). En déclaration d'accident de service (attention dans la fonction publique on ne rigole pas avec les termes) depuis le 09 octobre 2015 par mon médecin traitant suite à un mal être au travail du à un management désastreux, la collectivité ne m'a pas reconnu en accident mais en en maladie ordinaire. A ce jour, le 07 février je n'ai toujours pas été convoqué par le médecin expert afin que mon dossier soit examiné en commission de réforme (qui n'a qu'un avis consultatif, le maire restant maitre de la décision finale). En dernier ressort il ne me reste plus qu'à saisir le tribunal administratif. A partir de 90 jours d'arrêt maladie, vous passez à demi traitement (heureusement pour moi j'ai souscrit une assurance qui me permet de toucher mon salaire complet pendant 12 mois. J'ai dû me rapprocher du service RH afin d'obtenir les renseignements. En arrêt depuis le 09 octobre2015 pour souffrances au travail, je n'ai reçu aucun appel de ma hiérarchie ! Je suis inexistante; Convoquée à la médecine du travail 28 janvier 2016 par courrier du 27 janvier, le docteur GRAUX m'a reçue en m'expliquant que tôt ou tardif faudra reprendre le travail (je ne suis pas contre, bien au contraire mais pour cette collectivité). Elle m'a demandé quel intérêt j'avais à faire reconnaître cet arrêt en déclaration d'accident de service, je lui ai répondu "ma fierté". Elle a souligné que ma démarche ne servirait à rien, que je changerai pas le fonctionnement de cette mairie (je n'ai pas cette prétention), il fallait que je pense à moi et moi seule et que personne ne m'aiderait ! Je lui ai répondu que si je continuais dans ce sens c'était justement pour changer les mentalités et qu'une prise de conscience soit prise afin d'éviter de nouveau cette problématique. je suis seule contre tous ! Et de plus le médecin la médecine du travail m'a certifié que je ne retrouverai aucune autre place ailleurs (relations politiques entre les maires). Ma carrière est brisée et si j'y retourne ce sera le placard avec prime inexistante. JE SUIS DESESPEREE, AU BORD DU GOUFFRE.

Auteur: caroline LAGACHE

Élise Lucet, 3133 lettres ouvertes, 117 visites

2 commentaires sur cette lettre à Élise Lucet
  1. Malheureusement,il a sûrement raison...j'ai fait les frais d'une situation semblable.. je n'ai rien lâché...prudhomme...cour d'appel....cassation....et j'ai perdu 20 000 euros et tous mes procès. Mon avocate était écœurée, elle n'avait jamais perdu un dossier aussi "solide" que le mien. Ces gens ĺà ont le bras très long....et la justice n'est pas INDEPENDANTE ! J'en ai fait les frais. Heureusement mon mari travaillait...mais je m'imagine en maman seule avec enfant à charge:j'aurai été à LA RUE ! Voyez un psy, lui vous aidera à passer à autre chose et à vous reconstruire dans "l'acceptation" de cette espèce humaine...détestable je vous l'accorde...relisez Le pot de terre contre le pot de fer....

    Il y a 2 ans, par ginette37
  2. D'ailleur,vous dite vouloir changer ou bousculer toutes ces choses,mais qui de vos colègues vous soutient ouvertement?...combien sont capables de vous suivre?...n'allez pas vous épuiser pour des personnes qui ne vous regarderont pas : même si vous gagnez la partie....vous avez donc tout à y perdre. J'aime ce que fait Elise Lucet. Parce que ça bouscule un peu les gens. Mais honnêtement ça change quoi ?les politiques sont toujours "pourris" la justice est toujours à la solde des politiques ou de la franc maçonnerie"les grands groupes chimistes continuent de vendre des pesticides....

    Il y a 2 ans, par ginette37


HTML autorisé: <b> <i> <a> :-) ;-) :-( :-| :-o :-S 8-) :-x :-/ :-p XD :D



Célébrités > E > Élise Lucet > Lettre 488 > écrire