Élise Lucet

Lettre ouverte de Frédéric de Labretoigne à Élise Lucet
“Parcoursup : une poubelle bien pratique ?”

lundi 15 juillet 2019,

Bonjour Élise Lucet,

Ma fille vient d'être recalée à la fin de sa première année de médecine. Pas grave, nous sommes-nous dit, elle va reprendre un cursus classique en biologie. Mais c'était sans compter avec Parcoursup, car à cause de son année de médecine, elle est passée derrière tous les bacheliers, et parmi tous les recalés de médecine, puisque le redoublement a été supprimé cette année. Résultat : pas moyen d'avoir une place en biologie. En "phase complémentaire" on lui propose une licence de néerlandais, une licence d'éthique protestante, tous les cursus marginaux où il reste des places, mais qui n'ont rien à voir avec son profil.

Que faut-il qu'elle fasse ? Même si elle part travailler un an à l'étranger, il faudra qu'au retour elle repasse par Parcoursup et le problème sera le même. Résultat : elle maigrit et dort mal.

Ce système est triplement inhumain. Il est à la fois aveugle (il met les gens n'importe où), opaque (on ne sait pas comment ça fonctionne) et muré (on n'a personne à qui s'adresser.) Ma fille a pu rencontrer quelqu'un à l'université de Jussieu, qui disait la même chose à tout le monde : "Je n'ai pas la main sur Parcoursup." Tout est résumé dans cette phrase.

Croyez-moi, c'est un véritable cauchemar, pour les étudiants (qui ne savent pas ce qu'ils vont devenir) et pour les parents (qui sont impuissants à les aider.)

Bien à vous,

Auteur: Frédéric de Labretoigne

Élise Lucet, 3690 lettres ouvertes, 33 visites

Aucun commentaire sur cette lettre à Élise Lucet


HTML autorisé: <b> <i> <a> :-) ;-) :-( :-| :-o :-S 8-) :-x :-/ :-p XD :D



Célébrités > E > Élise Lucet > Lettre 3691 > écrire