Élise Lucet

Lettre ouverte de dominique desprez lecup à Élise Lucet
“Scandale des abattages urbains en peine période de”

mercredi 16 mai 2018,

Bonjour Madame,
je me permets de vous adresser copie d'un courrier concernant des abattages d'arbres dans la ville d' Amiens en pleine période de nidification ...et en rapport avec la conscience civique et populaire de la gravité de la dispartion progressive de nos passereaux.
Je pense que ce sujet n'est pas tout à fait dans la ligne des drames et dangers que vous dénoncez; cependant il y aurait matière à enquête car si cette ineptie irresponsable n'est pas vraiment interdite, elle est très déconseillée et devient illégale quand des espèces protégées ont été atteintes; pour ce cas précis il est trop tard mais il faut enrayer ce phénomène, principalement auprès des municipalités et autres pouvoirs publics or seule je ne vois pas comment enquêter, mettre les élus amiénois décideurs devant leurs responsabilités afin de servir d'exemple contre la récidive
J'ai contacté la LPO, un député très ouvert qui me promet d'introduire l'interdiction de tels actes dans un prochain examen de loi en rapport avec le sujet, j'ai des documents fournis par la LPO qui m'apprend que certains préfets peuvent prononcer une interdiction, cela s'est fait dans le Bas-Rhin
Enfin si le cas d' Amiens n'est pas en lui-même suffisamment matière à enquête (peut-être n'y a -t-il pas eu d'intérêts financiers directs mais d'autres motivations peu avouables ????? je pense que le sujet est propre à découvrir les dérapages, les actions d'associations comme la LPO, même si une demande de rencontre auprès de nos élus pour leur demander de s'expliquer pourrait elle aussi être productive
Veuillez agréer l'expression de ma considération admirative
Mme Dominique Desprez AMIENS résumé des faits ci -dessous

"J'ai découvert tardivement avec tristesse une action des pouvoirs publics qui me semble scandaleuse, qui est pour le moins très dommageable à l'environnement déjà bien atteint et dans ce cas précis aux passereaux déjà en danger de disparition à l'échelle nationale et au-delà malheureusement.
Il s'agit de l'abattage d'arbres en ce moment, période de nidification, en bordure du parc Saint-Pierre où vivent et se reproduisent mésanges, pinsons, chardonnerets, troglodytes mignons etc pour ne parler que de ceux qui nichent dans les arbres ou haies; parmi eux certains sont certainement des espèces protégées ! Nous serions dans ce cas dans l'illégalité !
J'avais réagi notamment en contactant la LPO car je craignais que l'abattage se propage aux arbres se trouvant derrière ceux qui viennent d'être sacrifiés mais aussi ailleurs dans la ville d'Amiens. Beaucoup de travaux sont en cours et peut-être d'autres abattages sont-ils prévus dans ce cadre ? ! Comment les faire cesser ?!
Et j'apprends que le problème est encore plus douloureux que je ne le pensais; l'évoquant avec un jeune voisin désolé également, j'apprends que les marronniers et autres arbres des boulevards Baraban et du Cange ont été abattus il y a moins d'un mois donc en période de nidification, ainsi que quelques autres près du carrefour de la Citadelle en réaménagement; les pouvoirs publics invoquent une maladie de ces arbres or quand quelqu'un de compétent observe les souches il n'en voit pas trace...
C'est catastrophique et ignoble; les marronniers, je sais pour les y avoir vus, qu'ils étaient très fréquentés par de belles palombes. or en avril cette espèce couvait ; je le sais pour avoir dans mon jardin un couple qui l'an dernier s'est quasi apprivoisé de lui-même, ils sont revenus nicher dans notre grand laurier et quel bonheur de les voir vivre ainsi que les autres oiseaux du jardin !
A quoi bon alerter me dira-t-on; au moins à faire réfléchir élus et pouvoirs publics afin que de telles inepties ne se reproduisent pas.
Loin de moi l'idée de contester la nécessité de ces travaux ni même l'abattage d'arbres quand c'est indispensable.
Mais enfin de tels travaux ne se décident pas, ne se votent pas au dernier moment, il devrait être évident et impératif de les programmer pour l'hiver .
Mon but immédiat est d'inciter les élus à stopper ces abattages pour préserver la reproduction des oiseaux et à être plus vigilants à l'avenir. Et d'alerter les citoyens , l'opinion publique afin que cette énormité due à la bêtise et l'ignorance prenne une ampleur nationale car je ne doute pas que d'autres municipalités se montrent aussi irresponsables.
Aussi compté-je alerter d'autres médias y compris audiovisuels.....non pour dénoncer vainement mais pour stopper ces actes immondes.

Auteur: dominique desprez lecup

Élise Lucet, 3224 lettres ouvertes, 67 visites

Aucun commentaire sur cette lettre à Élise Lucet


HTML autorisé: <b> <i> <a> :-) ;-) :-( :-| :-o :-S 8-) :-x :-/ :-p XD :D



Célébrités > E > Élise Lucet > Lettre 2837 > écrire