Élise Lucet

Lettre ouverte de Yves SCHMITT à Élise Lucet
“Les cheminots”

samedi 21 avril 2018,

Bonjour Élise Lucet,

Je suis toutes vos émissions avec toujours beaucoup d'attention, j'admire votre courage, d'ailleurs je viens de signer votre pétition pour la liberté d'informer.
Seulement votre dernière émission sur les cheminots m'a beaucoup déçu, elle n'apportait rien au débat actuel.
Comme tous les journalistes vous vous focalisez sur les roulants qui se disent eux-même les barons du rail et qui conforment l'idée du public que les cheminots sont bien heureux.
On oublie toujours, et même monsieur le directeur de la sncf, qu'il y a des gens qui méritent bien leur nom de cheminots, ce sont ceux qui travaillent sur la voie par tous les temps de nuit et de jours, de plus en plus de nuit car la majorité des travaux se passent maintenant de nuit pour ne pas gêner les circulations, quelqu'un les a appelés les fantassins du rail, quand il y a eu l'épisode neigeux qui étaient dehors pour déneiger les aiguillages ?. Certainement pas cet homme politique qui avait passé la nuit dans son lit et qui trouvait drôle qu'il y ait des retards.
Des autres cheminots que j'appellerais les "urgentistes" du rail, ce sont les agents responsables de a signalisation qui assurent l"astreinte et son toujours les premiers sur les lieux que ce soit le jour, la nuit, que se soit dimanche ou jour de fête par tous les temps du plus chaud jusqu'au plus froid, j'ai connu des nuits par 20 les pieds dans la neige et rien pour se réchauffer. Une semaine d'astreinte par mois, bloqué à la maison, trois mois par an, dans ma carrière j'ai compté que ça faisait 7 ans et demi,cela rallonge largement les annuités de service.
Je crois,Madame, que pour un fois on pourrait faire une vraie émission sur les métiers du rail.

Auteur: Yves SCHMITT

Élise Lucet, 3049 lettres ouvertes, 52 visites

Un commentaire sur cette lettre à Élise Lucet
  1. très déçu aussi pour cette émission ; je m'attendais à un contenu identique à celui sur la gestion de l'eau. La propriété capitaliste donne tous les pouvoirs de nuisance à ses possesseurs. La corruption des fonctionnaires du service public de la distribution de l'eau dans le bassin parisien par Veolia, la Saur et Suez est exemplaire. Donc, la cession de la SNCF au privé subira les mêmes conséquences. On est étonné que l'exemple de l'eau à Paris ne soit pas pris en compte pour le rail, et se résigne à la braderie du secteur public. Le public, c'est pour te rendre service, le privé, c'est pour te prendre du fric. Le gaz depuis la privatisation par Suez : + 85% en 7 ou 8 ans, et les revenus : +10à 15% !

    Il y a 3 mois, par mickey l'ange


HTML autorisé: <b> <i> <a> :-) ;-) :-( :-| :-o :-S 8-) :-x :-/ :-p XD :D



Célébrités > E > Élise Lucet > Lettre 2780 > écrire