Élise Lucet

Lettre ouverte de Hanna à Élise Lucet
“Bien que les «victimes» nient être des victimes”

mercredi 14 février 2018,

Bonjour Élise Lucet,
Depuis plusieurs années je suis un cas, où un danseur et chorégraphe français qui a dansé entre autres dans la Compagnie de Maurice Béjart avant de co-fonder, avec Maguy Marin, la compagnie « Ballet Théâtre de l’Arche » a été arrêté avec toute sa famille et a été trouvé coupable d’« esclavage », tandis que les membres de famille qui selon l’accusation étaient censés être ses « esclaves » ont tous vigoureusement nié avoir été traité comme tels. Ils ont un par un déclaré en revanche avoir produit des faux témoignages sous extorsion, sous la torture lors d’interrogatoires de police interminables, sous les menaces d’emprisonnement (s’ils ne témoignaient comme on leur demandait de le faire contre l’accusé), et/ou de destitution de leurs droits parentaux. Certains d’entre eux sont ainsi devenus des témoins de l’accusation. Les preuves ont été filmées et il y a deux films sous-titrés et plein de matériel supplémentaire en français et en anglais ainsi qu'un résumé du procès en français qui devraient suffire largement pour faire un documentaire sur un sujet presque inédit alors qu’il est paradoxalement susceptible de concerner tout citoyen responsable de nos sociétés.
Je me tiens à votre entière disposition pour répondre à toute question.
En espérant que ce sujet puisse vous intéresser en vue d’une émission, je vous prie de bien vouloir agréer l’expression de ma très haute considération.
Hanna

Auteur: Hanna

Élise Lucet, 2849 lettres ouvertes, 22 visites

Aucun commentaire sur cette lettre à Élise Lucet


HTML autorisé: <b> <i> <a> :-) ;-) :-( :-| :-o :-S 8-) :-x :-/ :-p XD :D



Célébrités > E > Élise Lucet > Lettre 2505 > écrire