Élise Lucet

Lettre ouverte de Xavier Cholin à Élise Lucet
“Erreur sur "la vente à perte est interdite"”

mercredi 17 janvier 2018,

Bonjour Élise Lucet,
Cash intéressant hier soir, MAIS une grosse bourde lors de l'utilisation de l'argument "vente à perte interdite".
En effet, telle que vous l'avez utilisée, la vente à perte serait un prix de vente inférieur au prix de revient d'un produit. Or cet écart négatif est le cas, en valeur moyenne, pour toutes les entreprises qui ont un déficit en fin d'exercice ! Donc l'interdiction telle que vous la présentez serait une interdiction faite à toute entreprise d'avoir des déficits...

La vrai règle est que la REvente à perte est interdite ; c'est à dire un prix de vente inférieur au prix d'achat d'un produit sur lequel l'entreprise n'a pas de valeur ajoutée.
C'est donc une mesure qui ne concerne que l'activité de commerce.

Lorsque vous réalisez un objet, une œuvre, ou un service, vous pouvez fixer (ou subir) un prix de vente sans rapport avec votre prix de revient ; et c'est malheureusement un cas fréquent : c'est ce qu'on appelle la loi du marché...

J'avoue avoir été très déçu par l'utilisation de cet argument erroné par vous et votre équipe, plutôt réputée ; mais aussi par la non réaction du ministre !
Ce type d'erreur discrédite fortement votre travail : on se dit qu'on a repéré ça, qui est très basique ; alors on a forcément un doute sur tout le reste des explications...

Bien cordialement,
Xavier Cholin

Auteur: Xavier Cholin

Élise Lucet, 2875 lettres ouvertes, 27 visites

Aucun commentaire sur cette lettre à Élise Lucet


HTML autorisé: <b> <i> <a> :-) ;-) :-( :-| :-o :-S 8-) :-x :-/ :-p XD :D



Célébrités > E > Élise Lucet > Lettre 2379 > écrire