Élise Lucet

Lettre ouverte de MICAHELMOORE à Élise Lucet
“Ventes aux encheres de l'art ”

lundi 25 septembre 2017,

Bonjour Élise Lucet,

Chère madame, l'art est depuis des lustres un environnement vicié par les activités de blanchiment d'argent, cooptation réseautage mafieux, confréries et evasion fiscale déguisée. C'est des milliards qui passent d'un tableau bidon d'un artiste bidonné monté en épingle à des paradis fiscaux via des maisons d'enchères qui ne font qu'acheter sur ordre ce qu'elles vendent au compte de qui d'ailleurs???? c'est un jeu de dupe..On l'a vu avec le marché du timbre chinois qui a flambé lors des rétrocessions de HK et MACAO en 1997 et 1999. Des capitaux énormes sont passés vers l'occident via des timbres PRECIS parfois cotés au jour le jour, vendus ensuite à NY ou PARIS...les artistes bidonnés sont souvent sur des courants artistiques tout aussi bidonnés...on aura une pièce africaine qualifiée d'ethnique ou tribale, par contre si la même pièce est faite par un occidental, elle sera taxée de ART BRUT ou Mouvement COBRA....c'est du copier coller de culture africaine sauf que les pièces occidentales seront vendues plusieurs milliers d'euros et les pièces africaines ne pourront valoir ce prix que si dans certaines mains...on assiste aujourd'hui à une révolution qui s'amorce dans la culture de l'art, au lieu de continuer de faire monter en épingle des pseudo artistes dont la nullité est au niveau d'excellence,, PINAULT / LVMH investi sur 20.000 pièces d'art africain pour sa Fondation, fort à parier que cela ne se destine pas au marché européen qui n'y connait rien et n'adhère d'ailleurs pas, on va là sur le marché anglo-saxon avec une translation de l’épicentre économique des enchères sur ce thème vers les USA....Il y a là depuis des décennies un univers d'économie parallèle monumentale et tabou dans lequel les plus grands noms de l'économie, de la culture, de la politique, de l'audio visuel TREMPENT .A CORPS PERDU...Picasso et Vollard, Cocteau, DALI ou encore Masson, Pasqua, Corneille, Dantrement, Mitterand et accessoirement le nullissime BEN VAUTHIER...c'est une faune toujours plus large de prédateurs qui n'ont d'art dans leur coeur que l'envie de spéculer, faire du fric toujours du fric, encore du fric....le monde de l'art est soumis à la loi de l'aconomie parallèle, mais l'art avec un grand A n'a plus sa place, reclus aux oubliettes, à l'anecdote..avant pour faire de l'art, il fallait cravacher, étudier et maitriser...Aujourd'hui, ils ont su ces véreux et autres politicards vendus nous pondre un nouvelle culture, férue de liberté intellectuelle diront -ils, on appelle çà le libéralisme de l'art, et on s'autorise du tout et n'importe quoi avec un système de cotation des artistes douteux et élitiste puisque tout le monde ne peut pas se faire coter, c'est à la tête du client, si vous êtes dans le réseau x ou y ou dans la confrèrie ou le cousinage x ou y là vous pouvez vous faire coter par Akoun ou Benezith qui font la pluie et le beau temps en France, sinon, vous restez sur le carreau....La morale et la justice n'ont plus place en France, l'art est à l'agonie, pour obtenir reconnaissance, il faut donc aller voir ailleurs....( POUR INFO..l'essentiel des pièces africaines vendues aux enchères sont des faux récents ), on fait passer çà pour des pièces authentiques, tout est faux....De plus, une compagnie appellée LIVE AUCTIONNEER balance à hue et à dia des ventes de KEITH HARING et PICASSO , tous faux.... c'est la teuf....je ne parlerai pas non plus des timbres FAUX de LUTECE DIFFUSION qui écumaient les années 80, tout le monde a croqué, ( ces faux timbres n'étaient que des images sans aucune valeur fiduciaire, avec une colle au dos blanche et non bronzée, ces timbres portaient des affranchissement de complaisance pour faire plus vrai et pour n e pas qu'on soit tenté de les utiliser )..ils étaient fabriqués par la FRANCE pour des payx comme le KAMPUCHEA , certains Etats AFRICAINS, les COMORES, LES EMIRATS ARABES SHARJAH..UM AL QI WAIM..MANAMA? ETC ETC je ne parle pas non plus du marché surcotté des accidents de fabrication de timbre ou timbre NON DENTELE...LOL, fabriqués soit disant pour offrir aux personnalités à moins qu'accident de fabrication, ces timbres sont surcottés et ont donc été vendus très chers pendant des années par une et une seule société qui en avait l'exclu dans la rue DROUOT..Rue bien connue pour être l'épicentre de commerces peu scrupuleux...FAUX.......VOLS DE BIEN AUX ENCHERES on l'a vu avec le scandale des cols rouges ( https://www.lesechos.fr/industrie-services/services-conseils/021740494635-drouot-chronologie-dun-scandale-1206455.php ), ou les faux meubles vendus par trois des plus grands commissaires priseurs de la place, qui ont été grillés et radiés...( http://www.lefigaro.fr/culture/2016/06/11/03004-20160611ARTFIG00151-scandale-des-antiquaires-versailles-et-le-ministere-de-la-culture-reagissent.php )

Auteur: MICAHELMOORE

Élise Lucet, 2253 lettres ouvertes, 38 visites

Aucun commentaire sur cette lettre à Élise Lucet


HTML autorisé: <b> <i> <a> :-) ;-) :-( :-| :-o :-S 8-) :-x :-/ :-p XD :D



Célébrités > E > Élise Lucet > Lettre 1751 > écrire