Élise Lucet

Lettre ouverte de Isabelle Delannoy à Élise Lucet
“Victime de la nouvelle formulation du Levothyrox”

mercredi 6 septembre 2017,

Bonjour Élise Lucet,

Pour commencer, je tenais à vous remercier par avance pour le temps que vous allez nous accorder en lisant nos nombreux témoignages. Nous ne psychotons pas. Nous sommes de nombreux patients en souffrance. Je suis certaine que vous nous lirez et que vous nous comprendrez sans nous rire au nez et sans nous juger... De nombreux Professionnels de la Santé nous méprisent depuis des semaines. Vous avez le pouvoir de sauver de nombreuses vies humaines Elise en investiguant pour nous tous concernant la nouvelle composition chimique du LEVOTHYROX. Un véritable poison qui nous affaiblit et nous détruit de jour en jour et de nuit en nuit en passant par différents stades d'effets secondaires !

Je vous fais suivre mon témoignage écrit en date 25/08/2017 sur une page Facebook d'un groupe fermé nommé " LEVOTHYROX nouvelle formule -Thyroïde " (je remercie les administrateurs qui ont créé avec beaucoup de courage cette page qui quelque part permet à ses membres d'apporter leurs témoignages, d'échanger en toute fraternité, de se réconforter les uns et les autres et surtout de se comprendre et de se sentir compris mutuellement) - Comme je le dis très souvent : " Seul on avance vite certes mais Ensemble on va plus loin " - Un grand Merci à cette équipe Facebookienne dynamique et bienveillante qui consacre beaucoup de son temps pour l'ensemble de ses membres en grande souffrance, des souffrances qui ne sont pas des moindres Elise.

Voici mon témoignage :

Bonjour, quand je me suis inscrite sur ce groupe fermé, il y a quelques jours, j'ai pu me rendre vraiment compte de l'ampleur du grand nombre de patients ingérant la nouvelle formulation du LEVOTHYROX et subissant tout comme moi un certain nombre d’effets secondaires…
Je vous partage mon cas médical ainsi que la réponse de l’endocrinologue datée du 23/08/2017…Ce témoignage sera peut-être utile pour l'un ou l'une d'entre vous.
Sur cette page, lorsqu’on lit les témoignages, on s'imprègne vraiment des souffrances des uns et des autres. En ouvrant la porte de ce groupe, on rentre en plein coeur des effets secondaires que nous subissons tous, en avalant la nouvelle formulation du LEVOTHYROX. On y découvre les cauchemars vécus quotidiennement par tout à chacun depuis des semaines et des semaines...
Des professionnels de la santé, en extérieur de notre vie personnelle avec lesquels nous essayons d’expliquer notre état physique actuel qui s’abîme au fil de chaque jour qui passe, pensent que nous psychotons ; me rendre compte que même l'endocrinologue, l’un des plus réputés de ma région qui me suit depuis 18 ans, ne me donne aucune autre alternative médicale. Oui, il me répond en me communiquant ses explications (cf. : son courrier). Oui, ma prise de sang TSH du 18 Août 2017 est bonne, certes ! Ce spécialiste des maladies endocriniennes a-t-il raison ou tort dans son diagnostic ? Car les douleurs quotidiennes sont bien là, elles existent réellement, je ne les créé pas ! Je viens de relire le serment d'Hippocrate...J’attends le retour de mon médecin traitant pour connaître son point de vue.
Récapitulatif me concernant :
Je suis une patiente sous LEVOTHYROX depuis le 18 Décembre 2012, je suis âgée de 54 ans, je mesure 1m65 et pèse 57.5 kg, je suis devenue maman à l’âge de 34 ans et suis ménopausée depuis l’âge de 44 ans :
- Thyroïdectomie totale en date du 17 Décembre 2012 (Hyperthyroïdie de la maladie de Basedow) - sous LEVOTHYROX depuis le 18 décembre 2012
- Dosage actuel : LEVOTHYROX (100 ug la semaine et 75 ug le week-end samedi et dimanche)
- Date de sortie de la nouvelle formulation du LEVOTHYROX : fin mars 2017
- Prise de la nouvelle formulation du LEVOTHYROX : depuis fin mai 2017
Voici les effets secondaires subis depuis de longues semaines de manière régulière : difficultés cognitives récurrentes (concentration et mémorisation), arthralgies (douleurs articulaires et musculaires), douleurs dans les jambes, perte de cheveux et ongles cassants, fonction digestive affaiblie (ventre gonflé), fatigue, baisse de l’élan vital, moral en berne, problème de déglutition, sensation de froid, engourdissements dans les bras et les mains, irritation et fatigue oculaire (vision floue), douleurs dentaires, insomnies…
Je ne peux pas me permettre d’arrêter le traitement actuel même si je souffre toujours de ces effets secondaires car je vis sans la glande thyroïde ; la prise d’hormones thyroïdiennes de synthèse participant aux fonctions vitales de l’organisme. Et vous, que vous disent vos spécialistes ? Merci pour vos retours.
Isabelle.D le 25/08/2017

Nous sommes le 5 Septembre 2017...
Samedi 26 Août 2017 à la première heure, j'ai dit STOP ! J'ai arrêté le traitement (de mon plein gré, sans demander l'autorisation à Pierre, Paul, Jacques) de la nouvelle formulation du LEVOTHYROX car mon cerveau commençait à dysfonctionner sérieusement (car de plus en plus de problèmes de mémorisation et de concentration augmentaient) en plus des nombreux effets secondaires que je subis depuis plusieurs mois cités ci-dessus (j'en ai vu des spécialistes de la santé suite à ces nombreux effets secondaires) car tantôt j'avais de fortes douleurs dans les jambes et les bras, de fortes crampes dans les pieds et jambes, de fortes douleurs cervicales, tantôt le ventre dur et gonflé, tantôt le coeur, la vision qui me jouait des tours, de fortes douleurs dentaires alors que je suis suivie par un très bon dentiste, etc etc)...J'ai dit STOP ! STOP ! Mon corps a rejeté ce médicament empoisonné ce 26 Août...Quelques jours plus tard, je suis allée voir mon médecin généraliste ; j'ingère donc depuis le 30 Août 2017 les gouttes L-THYROXINE...Depuis 7 jours, je revis et commence doucement à retrouver mon corps, j'ai la sensation que quelques unes de mes douleurs commencent jour après jour à s'estomper (comme par exemple : impression de ne plus ressentir de douleurs musculaires dans les jambes, ni de douleurs articulaires), cependant il y a encore des stigmates de dysfonctionnement (problème de déglutition, ventre gonflé, problème de gingivites sur chacune de mes dents - gencives blanches - , quelques fourmillements dans les mains et pieds, encore des moments de sensation d'avoir très froid, encore des insomnies, moins de perte de cheveux, encore quelques grattage au niveau des yeux, un peu mal à l'estomac...) mais je sens réellement une différence, je retrouve néanmoins les fonctionnalités de mon cerveau... il faut compter environ 6 semaines pour éliminer de notre corps un médicament ne convenant pas à notre organisme dixit un médecin...Là, j'aimerai que l'on me donne des explications sur ce phénomène inverse de me sentir en meilleure santé en ingérant les gouttes L-THYROXINE ! Fin Octobre 2017, je pense que je pourrai apporter des réponses concrètes sur la bonne ou mauvaise évolution de mon état de santé suite à la prise de ces gouttes L-THYROXINE.

Pour information, j'ai ingéré l'ancienne formulation du Levothyrox du 18 Décembre 2012 jusqu'à fin septembre 2016 en ayant vécu quelque part un certain confort de santé durant ces années (cependant, je pense que sans en être informée j'ai du commencer, comme bien d'autres, à ingérer la nouvelle formulation du Levothyrox à partir d'Octobre 2016 [voir notice Levothyrox 2016, on y voit déjà les nouveaux excipients alors que le laboratoire informait tous les professionnels de la santé en leur écrivant que la nouvelle formulation avait été changée et commercialisée à partir de la fin Mars 2017]...Bizarre ! J'ai commencé à ressentir diverses douleurs (au coeur, aux jambes, aux articulations, au niveau des veines, au ventre vers Octobre 2016, je possède les documents des spécialistes consultés sur cette période.

Pour conclure, je tenais à vous dire que je vous admire pour toutes les investigations que vous menez avec beaucoup de courage pour dénoncer des faits graves de société. Vous êtes une femme authentique et combative comme je les aime, une femme bienveillante pour notre Humanité qui vous Aime ! Anny Duperez authentique et bienveillante également, victime elle aussi de cette nouvelle formulation du Levothyrox, sort de son silence. Elle a la volonté de nous aider, comme elle le dit si bien " nous sommes tous dans le même bateau ".

Nous avons tellement besoin d'aide et même si pour ma part je semble être sortie d'affaire (je dis bien " je semble être sortie d'affaire ") (faut-il que je puisse encore recevoir de mon pharmacien des gouttes L-THYROXINE d'ici un mois car l'ANSM fait maintenant barrage en ordonnant aux médecins de les prescrire uniquement pour les enfants et les personnes ayant des problèmes de déglutition). Je dois faire une nouvelle prise de sang dans 2 mois. Indignée également par cette discrimination médicamenteuse, je le suis !

Je vous invite à agir au plus vite car de nombreux patients pourraient mourir en continuant ce traitement thyroïdien de substitution LEVOTHYROX dont la nouvelle formulation chimique met en danger la vie d'autrui. J'en suis réellement convaincue. J'en suis la preuve vivante. Nous en sommes tous la preuve vivante !

Que Dieu vous bénisse Elise, qu'il guide vos pas pour nous secourir et qu'il nous bénisse tous dans cette nouvelle crise humanitaire de santé publique qui démarre depuis des semaines uniquement dans notre pays car tous les patients des autres pays frontaliers et souffrant de problèmes thyroïdiens ingèrent eux uniquement l'ancienne formulation du Levothyrox (nous sommes donc, nous patients français, des cobayes en première loge VIP) ! Que notre Sainte Mère entende nos prières. Il faut faire vite, très vite Elise ! Nous avons besoin de votre intervention.

Bien à vous,
Isabelle.D le 5 Septembre 2017

Auteur: Isabelle Delannoy

Élise Lucet, 2166 lettres ouvertes, 128 visites

4 commentaires sur cette lettre à Élise Lucet
  1. Bonjour,
    Juste pour être précis, ce n'est pas une "nouvelle formulation", c'est juste un changement d'excipient. ;-)
    C'est bizarre d'ailleurs tous ces effets secondaires alors qu'au contraire le mannitol a moins de réactions que le lactose (d'où le changement à l'origine), possible vu le nombre de témoignages mais très étrange!

    Il y a 2 mois, par Béatrice
  2. Il n'y a pas que le mannitol, il y a aussi de l'acide citrique! C'est trop facile de dire que l'excipient n'a pas d'effet; il y a des génériques que je supporte très bien comme des princeps mais parfois , pour l'un ou l'autre, rien ne va plus... et c'est toujours du côté de ma vésicule biliaire que ça se passe; (j'ai la vésicule biliaire "paresseuse" d’après plusieurs échographies!)
    je n'ai pris qu'un mois cette nouvelle formule ... grosse fatigue inhabituelle, dérangements intestinaux et nausées, importants maux de tête en particulier derrière la nuque, crampes XXL pour ne citer que l'essentiel.
    Rendez-vous médical: chute importante de tension d'où prise de sang
    .Résultats: suspicion de mononucléose infectieuse d'où test qui s'est avéré négatif. J'ai décidé d'arrêter mon Lévothyrox...au bout de 3 jours j'allais déjà mieux, 6 jours ne subsistaient que dérangements intestinaux et mal du côté de la vésicule!
    je prends de le L-thyroxine en gouttes et je vais bien.

    Il y a 2 mois, par annemarie
  3. Je n'ai pas dit que les excipients n'avaient aucun effet. L'acide citrique n'a rien de méchant non plus, mais effectivement parfois mélangé au médicament il y a des réactions. :-|
    C'était juste pour préciser que le changement ne vient pas du médicament lui-même mais juste de l'excipient.

    Essayez plutôt d'écrire à Merck en privé ou là http://entreprises.publi-contact.net/Merck_+_Co ou pourquoi pas à des fabricants de génériques? (si j'ai bien compris il y en a) Si le laboratoire original ne veut pas changer, peut-être qu'un autre fabricant flairera un bon coup en fabricant avec l'excipient que tout le monde veut... ;-)

    Il y a 2 mois, par Béatrice
  4. Je veux crier haut et fort ma colère, psychosomatique, je fais partie du lot, en deux mois, je suis passée en hypo la preuve le 13 juillet j'étais à 3.42 T.S.H le 15 septembre 5.97 et depuis la liste des symptômes grandie :
    Perte de sommeil 2 h/ nuit, extrasystole, maux estomac, maux de tête, dessèchement de la peau, langue gonflée, acné, ongles cassants, crampes, pépie, courbature, manque de souffle, bouffée de chaleur, bourdonnement sifflement dans les oreilles, énervement, perte de cheveux et j'en passe.....
    Je suis scandalisée d'avoir entendu sur RMC les commentaires et les arguments des invités de Monsieur Bourdin du 25 sept.
    Il y a 10 jours j'ai envoyé un courriel à Mr Bourdin qui est resté sans réponse, j'ai décidé de moi-même d'arrêter le nouveau Levothyrox car il me faisait plus de mal de bien.
    Comme beaucoup de personnes j'ai acheté l'ancien à l'étranger par des amis.
    Comme une grande je redémarre à ZERO avec l'ancien et je sais qu'il va me falloir 2 mois avant de retrouver un équilibre normal au niveau de mon organisme et de vie au quotidien.
    Honte au laboratoire Merck et à notre Ministre, pour la non réaction, le manque de communication, le manque d'explication et de réponse à nos questions,
    Prenez quelques minutes pour écouter en replay l'émission de M. Bourdin du 26 septembre 2017.
    Oui je confirme nous sommes leurs cobayes...
    Moi je dis : NON....
    Je ne vais pas rester à rien faire, je vais me battre pour garder l'ancienne formule, car pour le moment je subi l’erreur humaine, surement pour des intérêts financier.
    Pour nous c’est notre vie qui est en jeu, alors Mesdames, Messieurs écoutez nous.

    Il y a 1 mois , par engy


HTML autorisé: <b> <i> <a> :-) ;-) :-( :-| :-o :-S 8-) :-x :-/ :-p XD :D



Termes ayant menés à cette lettre ouverte
5 ou 6 septembre 2017 levothyrox
5 ou 6 septembre 2017 levothyrox
levothyrox 100 ug nouvelle formule comment et la boite
écrire mon temoignage levothyrox

Célébrités > E > Élise Lucet > Lettre 1702 > écrire