Élise Lucet

Lettre ouverte de aurore à Élise Lucet
“Le SADAM douleur machoire... nous tue à petit feu”

mardi 14 octobre 2014,

Bonjour Elise Lucet,

Connaissez-vous le SADAM ou syndome de costen ?

Des milliers de gens en France souffrent de cette maladie. Parfois rejetés tout simplement ou renvoyés vers des psychiatres. Ces patients sont souvent des gens victimes de mauvais soins dentaires ou de prothèses mal adaptées ou encore d'une orthodontie mal faite ayant desequilibré leurs mâchoires et declenché cette maladie.

Aidez-nous s'il vous plait.... Nous les sadameux.
http://www.change.org/fr/pétitions/s-a-d-a-m-le-corps-prisonnier
Très respectueusement.
Aurore

Auteur: aurore

Élise Lucet, 2253 lettres ouvertes, 2478 visites

37 commentaires sur cette lettre à Élise Lucet
  1. Un journaliste aura t il un jour le courage de parler un jour de ce fléau qui peut toucher tout le monde y compris nos enfants? Trop d'intérêts en jeu? Trop gros lobbies? Mme Lucet vous avez assez de courage pour parler de tout ça, l'orthodontie n'est pas sans dangers, la pose de prothèses non plus, les meulages dentaires sont un danger, l'absence de soins cohérents une réalité, l'errance des malades un coût financier et humain invraisemblable. Merci pour votre intérêt

    Il y a 3 ans, par lelisou
  2. https://www.youtube.com/watch?v=MmfqGmiogjY

    Notre vidéo sur le sadam.


    Nos pétitions pour faire reconnaitre le SADAM : Syndrome Algo-dysfonctionnel de l'Appareil Manducateur.

    http://www.mesopinions.com/petition/sante/reconnaitre-syndrome-sadam-vraie-pathologie-douloureuse/10506
    et
    https://www.change.org/p/s-a-d-a-m-le-corps-prisonnier

    Mobilisons-nous en signant les pétitions et en les partageant.

    Merci pour votre intérêt.
    Très respectueusement.
    Aurore

    Il y a 2 ans, par aurore
  3. Je confirme en tout point les dires de ces personnes. Ce mal est un fléau qui nous ronge au quotidien et pour lequel le système de soins est inadéquat. Pour preuve, je souffre depuis 9 ans suite à des interventions invasives dentaires sans qu'aucun traitement ne me soulage vraiment et durablement. Ma dentition n'est toujours pas été réhabilitée !
    Merci de vous intéresser à notre cause et diffuser l'information.

    Il y a 2 ans, par Claire
  4. Voilà 5 ans que je suis atteinte du sadam et depuis 1 an a cause de cette maladie j ai développé la fybromialgie. Je suis sous traitement très lourd, morphine, lyrics etc... Combien de temps encore devins nous souffrir pour que l on s intéressé a nous? Je vais subir ma sixième intervention chirurgicale sur mes articulations temporo mandibulaire et c est un peu ma dernière chance...

    Il y a 2 ans, par sasa
  5. Elise Lucet, vous qui essayez de dénoncer les puissants lobby, svp, prenez le temps de vous informer sur le sadam. Le système de santé français ne s'intéresse pas du tout à ce syndrome, qui se développpe de plus en plus à cause des dentistes qui font de mauvais soins dentaires ou des orthodontistes qui proposent des appareils orthodontiques à tout va sans penser aux conséquences qui peuvent être dramatiques. Nous sommes livrés à nous même essayant tant bien que mal de comprendre les mécanismes entraînant le sadam, et comment nous pouvons nous en sortir.
    Le corps médical ne se rend pas compte de toutes les douleurs qu'entrainent un sadam : maux de tete, maux de dos, cervicalgies, douleurs musculaires dans tout le corps, douleurs musculaires et articulaires à la machoire, névralgies...etc
    Merci de vous intéresser à notre cause.

    Il y a 2 ans, par delphine
  6. Un reportage pourrait aiguiller certaines personnes à mettre un nom sur leurs douleurs, douleurs souvent vu comme des causes psychiatriques. Et cause plus de dégâts qu'autre chose. Nouveau siècle nouvelle pathologie, médecins de moins moins investis et moins au point.

    Il y a 2 ans, par Frane
  7. "ON MEULE BIEN LES DENTS DES CHEVAUX " . Voila ce qui a été réalisé sur ma dentition qui ne me;posait aucun problème auparavant . Madame Elise Lucet. Je souffre d''un sadam consécutif a une infection orl qui a récidivé a maintes reprises, en plus d'un virus situé sur l'articulation de la mâchoire. Bien sur , on m'a stigmatisé comme ayant des troubles psychogènes avant que le pot aux roses ne soit découvert grâce a l'opiniâtreté mon médecin traitant. Tout a été objectivé par Irm. Il aura fallu du temps pour m'extirper de ces infections répétitives. Les dentistes , stomatologues, osteopathes face a l'absence d'investigation des orl ont attribué mes douleurs a un problème de mâchoire. Pourtant tout allait bien sur ce plan là avant le début de l'infection et l'apparition du virus. Mes dents ont été meulés, des manipulations ostéopathiques malencontreuses ont été réalisées. A présent , je me trouve avec un sadam en séquelle en plus des soucis orl qui ont laissé des traces. Les douleurs et les conséquences sur le plan fonctionnelles sont terribles a supporter au quotidien. Le traitement est conséquent : morphine, neuroleptiques, décontractant musculaires puissants, etc..... Bien que les causes aient été circonscrites. L'absence de soins adaptés en concertation entre spécialistes pour les séquelles me condamnent a l'errance médicale . Je ne suis pas dépendante d'un besoin de rencontrer des docteurs.Je souhaite guérir. Je voudrais que le problème de l'ADAM soit enfin pris en compte et que la question de l'occlusion dentaire soit enfin reconnu . Le silence sur l'orthopédie dento faciale et les dégats occasionnés laisse la porte ouverte a des dérives et des actes non codifiés. Les jeunes sont de plus en plus appareillés pour l'esthétique mais tous les paramètres ne sont pas pris en compte .Quelle est la proportion d'adolescents appareillés ? Les conséquences qui peuvent être très lourdes ne sont jamais indiqués aux parents désireux de donner a leurs enfants un beau sourire avec des dents bien rangés . Merci de vous intéresser a cette cause. il s'agit de prévenir

    Il y a 2 ans, par amandine
  8. Je vous remercie pour votre engagement dans vos levées des silences entendus.

    Il y a 2 ans, par amandine
  9. Mon dentiste m'a tuer

    Il y a 2 ans, par abou imran
  10. La Mâchoire est notre STRUCTURE...notre structure est la base de notre construction...comment peut on imaginer avoir une construction saine sur une structure bancale.....Comment peut on imaginer que des personnes ayant fait des études dans ce domaine aggravent le problème plutôt que de le combattre ?AIDEZ NOUS à vivre sereinement ! RECONNAISSEZ le Adam comme il se doit, formez les personnes comme elles devraient l'être....écoutez nous et ENTENDEZ NOUS ! Merci pour vos futures actions en ce sens......des années de souffrances sans savoir pourquoi....enfin un jour une rencontre qui met un nom sur le problème....c'est peu...mais c'est déjà beaucoup..maintenant il faut pouvoir continuer le combat, avoir les moyens de chercher et de trouver des personnes compétentes....Aidez nous tous, que personnes ne reste sur le bord de la route.....

    Il y a 2 ans, par carosmile
  11. Le Sadam ou Adam est une catastrophe pour celui ou celle qui le subit
    Je serai contente d en être guerie depuis 8 ans que mon problème est la et qui ne s arrange pas.

    Il y a 1 an, par Cloclo
  12. Le sadam , le trouble de l'articulé dentaire, le dam... pleins de termes pour designer une pathologie complexe. Des professionnels qui qualifie ces symptôme de troubles du stress ou psychogenes.... jusqu'au jour ou l'articulation est bien degradée et on ne peux plus parler, s'alimenter correctement, avec toutes les douleurs qui accompagnent ce syndrome. Trouver les professionnels qui connaissent cette pathologie releve du parcours du combattant. Avant de tomber sur le bon.... la situation est bien souvent degradée . Meulage de dents, manipulation cervicales qui pourtant sont interdites par la HAS. Des appareils pour tenter de limiter les dégats qui coûtent une fortune . Et oui ...plus l'articulation est degradée plus le tarif monte .
    Les douleurs oro faciales ne sont pas soignées en France . Les arrachages de dents de sagesse qui subluxent les mâchoires , les intubations ratées lors d'une opération, les mauvais soins orthodontiques , les mauvais soins dentaires Et quelques années plus tard le diagnostique tombe un sadam mais c'est déjà presque trop tard.. 48 ans , je mange liquide ou du mouliné par défaut . IMC 15.8 je ne suis pas anorexique.... mes articulations sont rognées , parfois je ne peux plus parler et je ne suis pas mutique.... j'ai mal à la mâchoire . Et Pourtant j'habite en France.....

    Il y a 1 an, par mutique
  13. Le sadam , le trouble de l'articulé dentaire, le dam... pleins de termes pour designer une pathologie complexe. Des professionnels qui qualifie ces symptôme de troubles du stress ou psychogenes.... jusqu'au jour ou l'articulation est bien degradée et on ne peux plus parler, s'alimenter correctement, avec toutes les douleurs qui accompagnent ce syndrome. Trouver les professionnels qui connaissent cette pathologie releve du parcours du combattant. Avant de tomber sur le bon.... la situation est bien souvent degradée . Meulage de dents, manipulation cervicales qui pourtant sont interdites par la HAS. Des appareils pour tenter de limiter les dégats qui coûtent une fortune . Et oui ...plus l'articulation est degradée plus le tarif monte .
    Les douleurs oro faciales ne sont pas soignées en France . Les arrachages de dents de sagesse qui subluxent les mâchoires , les intubations ratées lors d'une opération, les mauvais soins orthodontiques , les mauvais soins dentaires Et quelques années plus tard le diagnostique tombe un sadam mais c'est déjà presque trop tard.. 48 ans , je mange liquide ou du mouliné par défaut . IMC 15.8 je ne suis pas anorexique.... mes articulations sont rognées , parfois je ne peux plus parler et je ne suis pas mutique.... j'ai mal à la mâchoire . Et Pourtant j'habite en France.....

    Il y a 1 an, par mutique
  14. J ai eu le malheur de pousser la porte d une ostéopathe qui a décidé que je souffrais d un sadam alors que je la consultais pour mes cervicales. Après une manipulation atroce, lésion menisco condylienne grade deux , et névralgie du trijumeau avec des douleurs oro faciales insupportables. Opération, parcours du combattant et la souffrance est toujours là. Détruite un jour d août 2013 par une charlatan. .....et désormais oui, j ai vraiment un.sadam que je n avais pas.....

    Il y a 1 an, par Paola
  15. je souffre aussi du sadam. une souffrance de la mâchoire et par conséquent de tout le corps. je ne travaille plus, je ne peux plus sortir de chez moi car trop de douleurs et de vertiges. migraines, cervicalgies, sciatique, maux de dents, douleurs atm, oreilles, les yeux etc....... cette pathologie n est pas connue et pas reconnue et on arrive pas à nous soigner car nous manquons de spécialiste et d équipe pluridisciplinaire. svp aidez nous. on crève.

    Il y a 2 mois, par dcm13
  16. Bonjour,
    Déjà près de trois ans se sont écoulés suite à cette lettre ouverte. Trois ans, sans retour (semble-t-il), c'est long lorsqu'on souffre quotidiennement suite à des dysfonctionnements de l'articulation temporo mandibulaire. Nous, patients, sommes victimes d'une errance médicale en France pour les maux que nous subissons. Nous devons financer par nous même des traitements coûteux (par exemple port d'une gouttière qui nécessite des réglages minutieux parfois au micron près). Certains professionnels profitent de nos situations pour pratiquer des prix exhorbitants pour confectionner des gouttieres Nous devons rechercher par nous mêmes sur la toile des avis du monde entier pour trouver des parades pour nous soulager ou tenter de nous soulager. Interroger les gens qui vous entourent et vous constaterez que nous sommes anormalement nombreux. Notre nombre effraie t-il le Ministère de la Santé ? Nous avons le droit de guérir, d'être écoutés, d'être conseillés : pourquoi en savons nous plus que le corps médical qui nous reçoit ?
    Nous souffrons
    Nous perdons nos emplois
    Nous nous isolons
    Nous faisons semblant d'aller bien
    Mais pour combien de temps ?
    Je souffre depuis mars 2011
    Je garde néanmoins espoir
    Je sais que je jette ici une bouteille à la mer mais qui ne tente rien n'a rien. Merci.
    Joséphine

    Il y a 2 mois, par Joséphine
  17. Ce sadam me pourri la vie...
    Il a abîmé chaque partie de mon corps et de ma tête....
    Nous sommes face à de l errance médicale car trop peu connu ce fichu sadam...
    Nous perdons tout....
    Travail, amis,vie sociale, famille, le goût de la vie......Les douleurs sont réelles.... Le cerveau ne fonctionne plus correctement, plus de concentration....Etc....
    Les vertiges permanents, on passe des journées entières à se cramponner au murs....
    Notre vie est un enfer....
    Il faut grader espoir......Mais c est très compliqué quand nos journées se résument à perdre de l énergie pour tenir debout......

    Il y a 2 mois, par Fafamattheo
  18. Je souffre moi aussi de sadam depuis 5 ans et je confirme le parcours du combattant pour trouver des spécialistes connaissant cette pathologie. Les maux engendrés par ces troubles de l'ATM sont tellement douloureux qu'ils nous empêchent de dormir et donc de vivre. Vertiges, douleurs dans les cervicales, les membres supérieurs, le dos, les jambes, migraines, névralgie fasciale sont notre lot quotidien. Chaque malade s'endort en souffrant et se réveille plusieurs fois par nuit en souffrant, c'est un enfer. Trop peu de médecins sont formés en France au diagnostique et aux soins de cette maladie. Médiatiser ce fléau pourrait contribuer à aider un peu les malades. Merci.

    Il y a 2 mois, par cricri
  19. Je souffre d'un sadam depuis mes 18 ans , j'en ai 37 aujourd'hui. ..
    Les médecins m'ont orienté d'abord sur des problèmes " psychologiques" . Pour finalement me retrouver avec des problèmes de postures , de cervicales, manques d'équilibre , problème de convergences occulaires , Fatigue intense aujourd'hui. Je vais me faire soigner à 380 km de chez moi par un dentiste . Sans grande amélioration. .. Je ne peux pas travailler. Financièrement je n'y arrive plus. Rien n'est remboursé dans cette maladie.
    Il serait temps de la médiatiser et de ne pas condamner les gens qui la subissent ...

    De plus , de nombreuses maladies sont du à un sadam... il serait temps de briser ce silence.

    Il y a 2 mois, par Crystelle
  20. Jusqu'en 2014 je sortais en compétition hippique en amateur, j'étais 30/2 au tennis, je faisais de la course à pied jusqu'au jour où à 40 ans les dentistes, orthodontistes, chirurgiens maxillo facial, me disent que je ne peux pas vieillir comme ca (j'ai été appareillée 5 ans adolescente mais mes dents ont rebougé ensuite...). Je me décide en février 2014 de me faire appareiller à nouveau avec extraction de 2 prémolaires. J'avais très mal et prenais des anti douleurs toutes les 3 heures jusque début août 2014 où je n'arrivais plus à tenir ma tête au dessus de mes épaules, les ostéopathes me disent qu'ils ne peuvent rien faire car l'appareil créé trop de pression, l'orthodontiste me dit que ce n'est pas possible que cela vienne de l'appareil et en novembre, mon dos complètement figé, ma généraliste me dit que c'est un SADAM et à partir de ce moment ce fut la course aux médecins de Lille à Paris en passant par Compiègne, Laon (à ce jour j'en suis à 8000 € de dépenses médicales non remboursées : ostéopathes, gouttières etc...). En février 2015 je marchais pliée en 2 quand un chirurgien maxilo facial me dit qu'il est urgent d'enlever l'appareil si je ne veux pas terminer en fauteuil mais une fois l'appareil retiré je n'allais pas mieux. J'ai rencontré par hasard un ORL à Paris qui m'a dit que les menisques de la machoire étaient déplacés, une fois en place je me suis redressée sauf que dès que je mangeais ou baillais le menisque ressautait. Il a mis 6 mois pour que cela tienne (février 2016). Depuis je vais mieux mais je ne suis pas encore capable de faire du sport et je souffre de lordose (dès que mon corps est au repos j'ai de terribles douleurs qui partent de la nuque au sacrum en passant par les épaules, les côtes et le bassin donc les nuits sont très difficiles et surtout le matin!!). Etant à mon compte mon assurance n'a jamais voulu me verser des indemnités, me disant qu'il n'y avait aucun lien entre la machoire et le dos (beaucoup de médecins m'ont prouvé le contraire!!). J'ai 4 enfants, j'ai vécu 3 ans très difficiles que ce soit sur le plan personnel ou professionnel!!! Le pire est que personne n'est capable de me dire comment vont évoluer les douleurs en vieillissant et je suis loin de la retraite...Il est temps que ce soit reconnu, mes grands mères n'ont pas les dents droites mais pas de douleurs non plus alors qu'elles ont plus de 85 ans!!!

    Il y a 2 mois, par laëtitia
  21. J'ai un sadam depuis 2012. 7 mois de torture journalière avec une envie d'en finir pour de bon puis, une opération qui a bien amélioré les choses. Ensuite un dentiste qui m'a littéralement flingué l'autre côté de la mâchoire et des semelles orthopédiques me font replonger dans le cauchemar... Douleurs dans tout le corps, problèmes ophtalmo, acouphènes permanents, douleurs faciales, impossible de m'alimenter normalement, de marcher normalement...
    Nous sommes trop nombreux à souffrir, Médiatiser pour nous et pour ceux qui ignorent encore qu'ils sont atteints cette pathologie.
    Si je reste en vie c'est pour mon fils, d'autres on fini par craquer et ne sont plus là aujourd'hui pour vous interpeller.

    Aidez-nous. Merci

    Il y a 2 mois, par Athi
  22. Je souffre d'un SADAM depuis 2015. J'ai eu un traitement orthodontique pendant plus de 10 ans.... oui oui 10 ans. Avec extractions de prémolaires, dents de sagesses et des ratés comme une incisive arraché par erreur lors de l'opération de dents de sagesses.... aujourd'hui j'ai les ménisques de la mâchoires luxé. J'ai d'énormes problèmes posturaux depuis. Je n'arrive plus à m'alimenter correctement. 1 m 62 pour 41 kg. Je ne peux plus travailler tellement j'ai mal. J'ai 25 ans. Tout est dit...........

    Il y a 2 mois, par constance
  23. Je souffre d'un sadam consécutif à un épisode viral et infectueux à l'oreille qui a touché le tri jumeau e t d'autres nerfs . ça fait 7ans . Avec la douleur , le défaut de soins efficaces en temps en en heure, les articulations de la mâchoire ont lachés . Maintenant c est trop tard . C'est irréductible , l'os s'est remanié . L'opération n'est pas envisageable je resterais sur la table . IMC 16.6 . La posture a dévié . J'ai pris pour perpet . Bientôt 50 ans . Un corps en souffrance aussi aigue ne peux pas résister .Je ne ferais pas de vieux os. La dentisterie esthetique et l'orthodontie esthétique priment . Mais le fonctionnel , la prévention? ........ la prise en charge des personnes lésées a vie est quasi inexistante Ce n 'est pas par qu'il s'agit dune petite articulation qu'elle est a négliger . C'est la plus délicate du corps et pourtant personne n'en parle. Je confirme que d'autres ne sont plus là car ils souffraient trop . Les douleurs oro faciales sont connus pour être dans les plus aigues. Mais tout le monde semble faire comme si de rien n'était. Quand parler , manger , boire, déglutir et respirer sont devenus compliqué ..... comment fait on ?

    Il y a 2 mois, par nath
  24. Bonjour Elise Lucet, vous êtes une journaliste courageuse que j'admire beaucoup, et vous pourriez vraiment nous aider...
    Nous souffrons d'une pathologie non reconnue par la Sécurité sociale, qui détruit nos vies.
    Un de nos amis s'est suicidé récemment, n'en pouvant plus de cette souffrance et de l'absence de solutions.
    Les médecins et dentistes, insuffisamment formés, esquivent en invoquant une cause psychologique, alors que si nous n'en pouvons plus psychologiquement c'est à force de gérer des douleurs incessantes, qui nous empêchent de travailler, nous mettent en situation de précarité financière et affective (car c'est très dur pour l'entourage aussi). Certains d'entre nous peuvent à peine marcher, certains ne peuvent pas manger normalement, les conséquences sont multiples et catastrophiques.
    Cette pathologie en entraîne d'autre, ce qui nous rend de plus en plus handicapés mais sans aucune prise en charge adéquate, ni aide de la Sécurité sociale. Les soins dont nous avons besoin sont pour beaucoup d'entre nous inaccessibles financièrement.
    C'est un cercle vicieux.
    Cette maladie a un tel impact dans notre quotidien que nous sommes trop affaiblis pour parvenir à monter une association afin de se faire entendre.
    Nous avons besoin qu'on parle de nous. Nous sommes nombreux à pouvoir témoigner.

    Il y a 2 mois, par Virginie_13
  25. J'ai si mal, si mal à la mâchoire depuis 2 ans.

    Il y a 2 mois, par Corine
  26. Mon corps est devenu ma prison...aux douleurs s'ajoute l'incompréhension de l'entourage et des professionnels médicaux.Nous avons besoin d'être entendus et soignés...enfin.

    Il y a 2 mois, par Alex
  27. C'est un enfer de se savoir seul dans un combat medical, avec des medecins qui sont dans l'ignorance totale des symptômes infernals que cela nous fait vivre au quotidien, un système de sécurité sociale qui nous traite comme des moins que rien...Aidez nous

    Il y a 2 mois, par Orel
  28. La seule chose qui m aide un peu plus psycologiquement aujourd hui et je me dois de vous le faire partager car je souffre de cette fichu maladie c est ma foi en allant à l eglise pendent 2 ans , quasiment tous les jours il y eu un mieux car on est pas complètement seul Dieu est avec nous.D ailleurs c est le seul qui nous aide à porter cette souffrance quand les médecins et la famille ne comprenne pas les maux. C est pas du premier coup que le seigneur se fait connaître c est en pratiquant. Comme pour les sportifs c est pas tous de suite qu ils gagnent il faut pratiquer beaucoup de sports pour gagner.

    Il y a 2 mois, par Marie
  29. Aidez nous, la prise en charge est tres mauvaise, voir absente

    Il y a 2 mois, par max
  30. Trop d'errance médicale sur ce syndrome. Merci de nous venir en aide il y a énormément de personnes concernées ce n'est pas normal que ce soit au patients de chercher des solutions à cette souffrance. Ignorer la détresse des malades n'est pas une issue.

    Il y a 2 mois, par Estelle
  31. Bonjour

    Sadam c' est l'enfer, je vis avec des douleurs permanentes , je vais parfois aux urgences deux fois par semaine tellement les névralgies sont insupportables !
    ..... bonne prise en charge pour une fois :.... syndrome encore trop méconnu .... aidez nous

    Il y a 2 mois, par Sandra
  32. Aidez nous ! Nous sommes livrées à nous même. Si j avais su que le fait de me faire retirer 2 molaires en bas 35 et 36 en 2014 aurais eu de tel conséquence sur ma santé, jamais je serais resté sans dents . Aucun dentiste ne m a prévenu ! Il faut absolument faire connaître se syndrome , faire de la prévention !!! Quand il est trop tard comme pour beaucoup , la plupart des malades ne peuvent pas se soigner correctement car les traitements oclusal sont très mal remboursés et faut il encore trouver le spécialiste qui sera au courant, compétent sans penser qu' a son intérêt !

    Il y a 2 mois, par Angelique
  33. Le dysfonctionnement crâniomandibulaire et les troubles de la posture qui s associent est un fléau et nécessite une prise en charge pluridisciplinaire : dentiste occluso orthoptiste orthophoniste posturologue. Pourquoi n y a til pas en France de réel protocole tel qu on peut le voir aux États Unis notamment ? Nous sommes seuls à devoir faire notre parcours du combattant et faire face à l incompréhension et les égos de certains praticiens. Nous dépensons beaucoup d énergie physique morale financière et il est regrettable de devoir se prendre en charge seul face à ce fléau. Il est urgent de prendre en compte ce syndrome et de mettre en place des plan de traitement pluridisciplinaire pour prendre en charhe pleinement ce syndrome !

    Il y a 2 mois, par Celine
  34. Bonjour Élise Lucet,
    C'est en ma "qualité" de maman d'une victime d'un sadam que je fais appel à vous et à la notoriété de vos émissions. Il s'agit en effet de faire connaitre ce fléau qu'est le
    syndrome algo-dysfonctionnel de l'appareil manducateur..
    Celui-ci consiste en un déséquilibre de la mandibule.
    Il en résulte des douleurs insupportables de tout le corps, migraines, limitation de l'ouverture buccale entrainant des difficultés à l'alimentation, douleurs du conduit auditif
    externe, névralgies faciales, sinusites, glossodynies, cervicalgies et dorsalgies, lombalgies et sciatiques etc... Cette énonciation n'est en rien exhaustive.
    Le corps médical me parait méconnaitre cette pathologie et par voie de conséquence se montre impuissant à la traiter, voire à s'y intéresser.
    Les malades sont parfois amenés à quitter leur emploi, ou à modifier celui-ci lorsque les souffrances sont trop intenses ; certains poursuivent leur vie alités.
    Permettez-moi de solliciter votre intérêt pour faire connaitre cette pathologie notamment auprès du corps médical, et auprès du Ministère de la Santé.
    Recevez tous mes remerciements et mes respectueuses salutations

    Il y a 2 mois, par lili
  35. En mars 2016 mon dentiste m'a extrait une dent de sagesse dont le plompage était tombé. Il a forcé comme un bourreau en m'injectant des produits. Puis des douleurs insupportables sont intervenues et il a continué à m'arracher d'autres dents .Les douleurs devenaient de plus en plus fortes. Il a baissé les bras me disant que c'était dans ma tête et qu'il fallait que je consulte un psy ou un neurologue. Depuis je souffre depuis plus d'un an et demi tous les jours. Les neurologues nous gavent de médicaments pour nous chouter... J'ai beau courir de dentiste en dentiste stomatologues ou neurologues ...ils ne connaissent même pas ce qu'est notre mal appelé neuropathie du trijumeau suite extraction dentaire!!! :D

    Il y a 2 mois, par Dora
  36. Le SADAM et les pb de malocclusion : je préfère parler ici de dysfonctionnement cranio-mandiublauire (consécutifs bien souvent à des traitements orthodontiques invasifs, des extraction dentaires abusives et/ou des couronnes mal ajustées....) ont des effets colatéraux et des répercussions sans précédent => cervicalgies / dorsalgies accompagnées de douleurs neuromusculaires en tout genre, troubles posturaux parfois sévères et pertes d'équilibre, douleurs orofaciales, craniennes à caractère neuropathiques (névralgies), troubles visuels avec très fréquemment des pb de convergence occulaire...... loin d'être exhaustif ! Bien souvent ignoré du corps médical (car nous sommes aujourd'hui dans une médecine fragmentaire devenue "hyperspéicliasée") le généraliste et les spécialistes se retrouvent aujourd'hui démunis.... Il serait donc grand temps que les dentistes / médecins soient correctement formés sensibilisés..... A quand des centres de soins pluridisciplinaires regroupant dentistes (occlusodontistes), Kinés, Posturologues, osthéopathes, orthoptistes ????? c'est cela dont les patients souffrants ont besoin..... Cela eviterait bien des errances médicales et des dépenses médicales effarantes, dans un système de santé devenu décadent et largement déficitaire......

    Il y a 2 mois, par Simbad
  37. Ayant souffert dès l'enfance de problèmes ophtalmologiques, dentaires et de mâchoire, je souffre d'un sadam depuis plus de vingt ans suite à des couronnes mal calibrées qui ont déséquilibrées complètement mon occlusion et ma mâchoire (alors que le "terrain crano-facial" était déjà assez difficile). L'errance médicale, les erreurs de diagnostics, les dénis (professionnels de santé, administration...), les dépenses financières etc que nous patients subissons sont inacceptables. Des artistes voient leur projet de vie détruit par ce mal (comédiens, chanteurs, danseurs etc) qui affecte la mâchoire mais aussi la posture, le système neuro-musculaire et musculo-squelettique etc. Nous exigeons une véritable reconnaissance et prise en charge pluridisciplinaire de cette pathologie.

    Il y a 2 mois, par nadareg


HTML autorisé: <b> <i> <a> :-) ;-) :-( :-| :-o :-S 8-) :-x :-/ :-p XD :D



Termes ayant menés à cette lettre ouverte
orthodontie et sadam
le sadam maladie
sadam machoire
ata=Syndrome de costen et cervicalgies
ata=Maux de tete et syndrome de costen
sadam douleur
sadam douleurs musculaires et articulaires
sadam et douleurs dans le corps

Célébrités > E > Élise Lucet > Lettre 126 > écrire